Culture

VILLENEUVE Des Rencontres d’été internationales et éclectiques à la Chartreuse

Nu dans le bain, de l’auteure new-yorkaise Andrea Kuchlewska et mise en scène par David Géry (Alex Nollet / La Chartreuse)
Nu dans le bain, de l’auteure new-yorkaise Andrea Kuchlewska et mise en scène par David Géry (Alex Nollet / La Chartreuse)

Cette année encore, et pour la 44e édition, la Chartreuse de Villeneuve s’animera à coups de spectacles, lectures et expositions en ce mois de juillet synonyme de Festival d’Avignon.

Et justement, les ponts entre le Festival In et la Chartreuse fonctionnent toujours aussi bien : l’établissement de la cité cardinalice assurera encore cette année la librairie du festival, mais aussi et surtout accueillera deux spectacles de la programmation d’Olivier Py.

Le Festival aux Rencontres

Le premier est signé d’une bonne connaissance de la Chartreuse, l’auteure originaire du Rwanda Dorothée Munyaneza, passée en résidence à Villeneuve l’année dernière. Son spectacle, une création 2017 intitulée Unwanted, « s’intéresse à la question du viol dans les différents conflits, et des enfants qui peuvent naître de ces viols », présente le secrétaire général de la Chartreuse Quentin Carissimo-Bertola. Il sera proposé du 7 au 13 juillet à 18 heures, avec relâche le 10.

Le second spectacle du Festival est The Last King of Kakfontein, du Sud-Africain Boyzie Cekwana. Un titre énigmatique, « que je traduis en ‘Le dernier Roi du trou du cul du monde’ », précise Quentin Carissimo-Bertola. Si la traduction n’est pas forcément garantie, l’idée de cette pièce, conte sauvage aux accents shakespeariens, mêlant danse, vidéo et musique live, est là, autour d’un tyran populiste dont les accents sont on ne peut plus actuels. Du 17 au 23 juillet à 18 heures, relâche le 19.

Deux spectacles venus d’Afrique, reflet de la volonté de la Chartreuse de s’ouvrir vers l’international, notamment l’Afrique francophone : « nous venons de signer des conventions de résidence en réciprocité avec le Québec, la Roumanie, l’Espagne et l’Afrique francophone, et on est en train de mettre en place une convention avec la Suisse », présente le secrétaire général de la Chartreuse de Villeneuve.

De fait, le reste de la programmation fait une large place à l’international, notamment du côté des lectures de la série Un jour, un auteur, qui verront les auteurs venus de Belgique, Italie, Russie, Cuba, Suisse ou Espagne, mais aussi de France métropolitaine et de la Réunion, se succéder du 8 au 21 juillet.

Spectacles et expos

Autres gros morceaux de cette séduisante programmation, les trois spectacles « maison » de la Chartreuse. Par « maison », comprendre signés par des auteurs passés en résidence dans ces lieux, à commencer par Nu dans le bain, signé de l’auteure new-yorkaise Andrea Kuchlewska et mise en scène par David Géry, qu’on retrouvera plus tard au registre des expositions de ces Rencontres. « C’est le monologue d’une femme modèle d’un peintre, un texte d’une grande sensibilité », présente Quentin Carissimo-Bertola. Du 7 au 13 juillet, relâche le 10.

On poursuit avec Plus Grand que Moi, solo anatomique, écrit et mis en scène par Nathalie Fillion, avec Manon Kneusé. L’actrice, de grande taille, y joue un personnage qui s’interroge sur sa place dans le monde, sur ce qui la rend unique ou qui la rattache aux autres, thème qu’elle explore à travers la géographie de son corps. Du 17 au 23 avril à 16 heures, relâche le 19.

Dernier spectacle au programme, La Vie des Bord(e)s (le caillou, la fleur et le bûcheron), de Pierre Boscheron, Elisabeth Gilly et Sandrine Roche, « une fable, un conte pour adultes », présente Quentin Carissimo-Bertola. Une proposition à la croisée des chemins, entre opéra électro-pop, installation performative et concert en mouvement, autour de la question des mouvements sociaux. Du 20 au 22 juillet à 20h30.

Les Rencontres accueilleront également l’auteur Frédéric Boyer pour trois lectures les 7, 8 et 9 juillet. L’auteur signe avec Serge Bloch le livre dessiné Bible, les récits fondateurs (Fayard, 2016), qui sert de base à l’exposition Il Etait Plusieurs Fois, proposée du 7 juillet au 5 novembre à la Chartreuse. Le metteur en scène David Géry enfilera quant à lui sa casquette de peintre pour l’exposition Retour de Chine et autres nuits noires, où la nuit se fait envoûtante. Du 7 au 13 juillet.

Les 44e Rencontres d’été de la Chartreuse de Villeneuve, du 7 au 23 juillet. Le programme complet est ici. Notez qu’il est désormais possible de réserver et de payer ses places en ligne sur le site de la Chartreuse.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité