ActualitésEconomie

CÉVENNES Le mariage du Gard et de l’Ardèche

Jean-Paul Manifacier et Olivier Martin ont signé un protocole de coopération. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Jean-Paul Manifacier et Olivier Martin ont signé un protocole de coopération. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Les communautés de communes De Cèze Cévennes (Gard) et Pays des Vans (Ardèche) ont décidé d’unir leurs forces. Ce jeudi matin, les deux collectivités ont signé un protocole de coopération à Saint-Paul-le-Jeune.

Les liaisons naturelles entre les deux départements existent depuis toujours : le Gard et l’Ardèche sont baignés par les mêmes cours d’eau – la Ganière par exemple –, traversés par la même voie de chemin de fer et sont aussi le point de chute, à la belle saison, de nombreux touristes. Rien de plus naturel donc, pour les élus, d’officialiser ce « lien » afin de mener avec plus de force des ambitions communes et structurantes pour le territoire.

Les deux communautés de communes, « rescapées » de la loi Notre, restent tout de même très attachées à leur indépendance. « Nous nous sommes battus pour ne pas fusionner avec d’autres intercommunalités, souligne le président du Pays des Vans, Jean-Paul Manifacier. Mais rester seul ne veut pas dire de ne pas travailler avec les autres. » Les Cévennes gardoises et ardéchoises, par leur patrimoine et leur histoire en partie similaires, semblent avoir facilement trouvé un terrain d’entente pour renforcer leur attractivité.

Le projet le plus attendu est certainement celui d’une voie verte qui devrait être aménagée sur l’ancienne voie de chemin de fer, entre Gagnières (07) et Saint-Paul-le-Jeune (30). « Elle permettra d’irriguer ensuite de nombreux sites du département grâce au réseau de voies secondaires », explique Olivier Martin, président de la Communauté de communes De Cèze Cévennes. « Les études ont commencé et les travaux devraient débuter à la fin de l’année ».

Autre désir commun : le développement de la filière bois. « Nos forêts de pins maritimes sont un atout que nous n’exploitons pas encore », estime Jean-Paul Manifacier. « Aujourd’hui, poursuit Olivier Martin, nos entreprises locales font venir le bois de l’extérieur. L’idée, grâce à ce partenariat avec le Pays des Vans, c’est de transformer et vendre nos ressources forestières localement. De plus, cela participe à la lutte contre les incendies ».

Enfin, d’autres actions devraient être engagées sur le tourisme de manière à promouvoir réciproquement les Cévennes gardoises et ardéchoises, ou encore sur la culture via l’école de musique communautaire De Cèze Cévennes.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité