ActualitésSociété

TOROS Les Français à l’assaut de Madrid

Tibo Garcia (Photo Anthony Maurin).
Tibo Garcia (Photo Anthony Maurin).
Tibo Garcia (Photo Anthony Maurin).

Avant le grand rendez-vous des novilleros français dans les plus grandes arènes du monde tenues par Simon Casas, La Ventas à Madrid, Robert Pilès, ancien matador de toros et proche collaborateur du directeur des arènes, se confie depuis la Puerta del Sol.

Madrid, Mecque de la tauromachie, s'apprête à rendre un hommage tout particulier au monde taurin français, des mains de Simon Casas, via la nouvelle génération.

Comment pouvait-il en être autrement au moment où le plus grand producteur français de tous les temps devient l'homme de Madrid et de la Calle Alcala? Simon Casas, homme de symboles, de modernité mais également d'angles saillants historiques, vient de signer l'une des plus grandes et brillantes Ferias de San Isidro de ces 20 dernières années. En ouvrant les portes de la plus grande arène au monde à l'occasion de la célébration de la prise de la Bastille, il pense peut-être au jeune homme qu'il fut en son temps et qui rêva à ce destin. Il l'offre avec générosité à deux jeunes garçons, doués et faisant honneur à leur terre.

Au lendemain du 14 juillet, Fête nationale française, Las Ventas accueillera ni plus ni moins que 2 jeunes promesses de la tauromachie française et internationale: Tibo Garcia et Adrien Salenc. Deux jeunes toreros au bagage affirmé et à la trajectoire ascendante.

Adrien Salenc (Photo Anthony Maurin).
Adrien Salenc (Photo Anthony Maurin).

Les artistes français ont eu de tout temps une relation intime avec Madrid, l'Espagne et les arts. Ainsi, "Picasso, Manolete, Lorca, l'esprit flamenco et le fleuve gitan, autant de composantes du génie espagnol que le poète, dramaturge et cinéaste français Jean Cocteau, touriste visionnaire", s'il en est, "prompt à découvrir la vérité poétique des paysages et des peuples, brassa comme les gemmes d'un éblouissant kaléidoscope" dans "La corrida du 1er mai". Ouvrage traduit pour la première fois en espagnol en 2009 et présenté par l’ambassadeur de France en Espagne, le mercredi 13 mai de cette même année, à Las Ventas.

La France est ainsi depuis des années au cœur même de l'art taurin, qu'il soit purement tauromachique, littéraire, ou autre. C'est en cela que cette novillada essentiellement tricolore au cœur de l'été madrilène à l'occasion de la Fête nationale française fait sens particulier. Lagartijo, Tibo Garcia et Adrien Salenc affronteront sur le coup de 21 heures, 6 superbes novillos de l'élevage réputé de Don Pablo Mayoral. Première novillada du Concours international des novilladas de Madrid, dont la finale sera célébrée le 12 août... Affaire à suivre!

affiche-las-ventas-younes-tibo-garcia

Robert Pilès (Photo Anthony Maurin).
Robert Pilès (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité