Actualités

TAUROMACHIE France Inter sanctionné pour la chanson sur la mort d’Ivan Fandiño

Yvan Fandino a sauvé la corrida de l'après-midi.
Ivan Fandiño (Photo d'illustration : Anthony Maurin).
Ivan Fandiño (Photo d'illustration : Anthony Maurin).

Le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) a « mis en demeure »  la radio publique qui a diffusé, le 23 juin, la chanson de l’humoriste Frédéric Froment « Humour noir et banderilles. » Celle-ci portait sur la mort du torero espagnol, Ivan Fandiño lors d’une corrida des Fêtes d’Aire-sur-l’Adour (Landes) le 17 juin.

Saisi par l’Union des villes taurines de France (UVTF) et l’Observatoire national des cultures taurines (ONCT), le Conseil a estimé que « la diffusion de cette séquence, peu de temps après le décès d’Ivan Fandiño et en dépit de sa visée humoristique, avait pu légitimement heurter les proches de la victime. » En cause : « le fait de se moquer - voire de se réjouir - du décès d’une personne sous les rires et applaudissements des personnes présentes sur le plateau, avait porté atteinte à sa dignité. »

Une « mise en demeure » des responsables de la radio, afin de « respecter leurs obligations en matière de dignité de la personne humaine. »

CM

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

  1. le cas n à vraiment pas d humour il préfère peut être la chanson d un groupe dont je ne citerai pas le nom pour pas y faire de publicité qui chante nique la france avec l à probation de certains députés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité