Faits Divers

BEAUCAIRE Condamné à 3 ans de prison pour un rodéo en voiture

POLICE BEAUCAIRE

« Il n’a plus le permis de conduire depuis 2012, date à laquelle il a été condamné pour un homicide involontaire avec son copain qui est mort dans l'accident… Depuis il continue à conduire, sous stupéfiants, en se moquant des règles du Code de la route, accable la substitut du procureur. Et aujourd’hui, 5 ans plus tard, monsieur recommence », poursuit la représentante du Parquet de Nîmes qui réclame 2 ans de prison dont 6 mois assortis d’un sursis et d’une mise à l’épreuve avec une obligation de soins. De plus, elle réclame le maintien en détention du prévenu de 28 ans qui est détenu depuis le 6 juillet dernier.

Ce soir-là dans les rues de Beaucaire, un rodéo nocturne se déroule sous les yeux effarés des témoins. Le conducteur ne se souvient plus de grand-chose, sauf qu’il a entendu des tirs de la police ! Pourtant d’après le résumé des faits de la présidente du tribunal correctionnel de Nîmes, il apparaît que le fou du volant n’a absolument pas écouté les ordres de s’arrêter en voiture. Au contraire, il a foncé dans les artères de la ville. « J’ai le sentiment que le 6 juillet dernier à Beaucaire, on a évité un drame grâce au professionnalisme des policiers, grâce à cette intervention légitime face à un homme qui fonce alors qu’on lui demande de s’arrêter. Il a grillé des stops, il est passé par des sens interdits, il a été arrêté parce qu’un policier a immobilisé sa voiture avec un tir », souligne Maître Philippe Barnouin, avocat des policiers nationaux. « Une course folle pour un homme déjà condamné à 18 mois de prison pour un homicide involontaire sur la route », tonne maître Sylvie Josserand pour les policiers municipaux. Dans le périple, une voiture de la mairie a été endommagée. « A cause des fous de la route, il y a en permanence à Beaucaire un véhicule de la police municipale qui est immobilisé ou un fonctionnaire de police arrêté médicalement », conclut la pénaliste nîmoise.

Le tribunal correctionnel est allé au delà des réquisitions, en condamnant le conducteur à 3 ans de prison dont un an avec sursis et une mise à l'épreuve.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close