A la uneActualités

VAUVERT Tourisme, le Département veut vendre du « Made in Gard »

Pendant la réunion cantonale au centre du Scamamndre
Pendant la réunion cantonale au centre du Scamandre.

C'est à Gallician, dans les locaux du Syndicat mixte de la Camargue Gardoise que le rendez-vous entre élus du territoire camarguais et le président du Conseil Départemental était fixé mardi après-midi 12 septembre. Deux heures d'échanges pendant lesquelles le président a surtout vendu l'effort de promotion touristique nécessaire.

Le Gard est un puzzle touristique, avec des richesses célèbres dans chaque recoin de son territoire. Difficile pourtant pour qui n'est pas d’ici de tisser un lien territorial évident entre Pont du Gard, Musée de la mine, Cévennes et la plage de l'Espiguette. Voilà tout le combat qu'entend mener Denis Bouad ces prochains mois.  Il rêve à voix haute d'une arrivée du Tour de France dans le Département,  qui unirait dans l'esprit des spectateurs et des futurs visiteurs Pont du Gard, Grau du Roi et Cévennes. Des richesses connues pour elles seules, mais pas estampillées Made In Gard. N'en déplaise au plus chauvin des Gardois, le Département souffre d'un manque de notoriété. À la veille d'une campagne de communication forte et d'Assises départementales prévues le 10 novembre, puis le vote d'un nouveau schéma départemental du tourisme le 30 novembre pour la période 2018 jusqu'à fin 2021, Denis Bouad fait sa tournée. Cinq réunions avec les élus des cantons dont le Département accompagne les projets jusqu’au 19 septembre pour mobiliser les troupes. Denis Bouad y incite chacun à « vendre la destination Gard ».

Des questions ingénieuses

Les élus du territoire camarguais ont prêté une oreille attentive au président Bouad pour la troisième réunion du genre. Plusieurs interrogations, en rapport surtout avec la future agence d’ingénierie départementale, notamment pour ses modalités d’intervention, au contraire d’autres départements qui l’ont adoptée depuis longtemps, un tel dispositif n’existait pas chez nous. Depuis l’abandon par l’État de plusieurs missions d’encadrement, les plus petites communes se trouvent dépourvues pour être bien orientées et à temps vers le bon interlocuteur. Laurent Pélissier, maire de Saint-Laurent-d’Aigouze et président de la CC Terre de Camargue plaide pour « éviter un nouveau mille-feuilles ». Le maire de Codognan évoque lui, le risque de doublon, en matière d’urbanisme. Denis Bouad réaffirme sa volonté d’en faire un outil pratique et rapide aux services des collectivités, « de la pré-assistance à la maîtrise d’ouvrage. On compense ce que ne fait plus l’État ». Mais il a compris, semblant un peu dépité, que les élus « étaient en réflexion ».

Les conseillers départementaux FN insistent pour que les « les grandes villes ne s’approprient pas le tourisme. Passer à Vauvert ou à Saint-Laurent d’Aigouze, ça a aussi du sens ». Évoquant l’École de Mer, encore en chantier sur sa commune, qui sera inaugurée à Port Camargue vraisemblablement en avril, le maire du Grau-du-Roi tient à « faire faire de la voile à tous les Gardois, trouver des systèmes pour cela ». Pas seulement aux touristes ni aux milliers de stagiaires attendus, donc.

Denis Bouad conclut sa tournée d'informations le 19 septembre à Pont Saint-Esprit.

Florence Genestier

florence.genestier@objectifgard.com

Une concertation numérique sur le site internet www.gard.fr est lancée  jusqu’au 1er novembre, ouverte aux Gardoises et les Gardois, à la construction commune de cette dynamique départementale touristique.

A relire : Pacte pour les Gardois

Total des subventions départementales accordées sur le canton d’Aigues-Mortes en 2016 et 2017 : 1 237 240 €. Sur le canton d’Aigues-Mortes, dans la programmation 2016, 632 336€ ont été votées. De la réfection de la chapelle des Capucins à Aigues-Mortes 30 588 €  accordés sur un montant total de 122 233€. Au Grau-du-Roi, aménagement de l’Esplanade de la mer 169 785 € (sur un montant total de 1 309 808 €. Saint-Laurent-d’Aigouze, terrain multisports, accordé 14 099 € (sur un montant total de 56 394€). En programmation 2017 votée : 604 904 €. Extension de l’école maternelle communale, accordé 113 000 € (sur un montant total de 600 000 €) à Gallargues-le-Montueux. Au Grau-du-Roi, projet d’intérêt départemental : Ecole de la Mer,  445 000€ (sur un montant total de 4 750 000€. Programmation 2018 (en cours d’instruction) : Saint-Laurent-d’Aigouze : Restauration de l’Eglise « Saint-Pierre » 111 482 € demandés (sur montant total de 581 026€) Aménagement de la traversée d’agglomération sur la RD46 (rue Carnot)

Les contrats territoriaux sur le canton de Vauvert : total des subventions accordées sur ce canton en 2016 et 2017 : 911 922 €. Programmation 2016 votée : 541 261 €. Beauvoisin, extension de l’école maternelle et de la cantine scolaire : 111 463€ (sur un montant total de 580 790 €), Vauvert  mise aux normes de sécurité des Halles, de la médiathèque et de la Salle Jean-Jaurès, 47 666 € (sur un montant total de 190 665 €). Vergèze, projet d’un aménagement de terrain de football en gazon synthétique, 95 899 € (sur un montant total de 439 324 €). Communauté de communes « Petite Camargue », aménagement du Port de Gallician, 110 000 € (sur un montant total de 577 700 €. Programmation 2017 votée : 370 661 € : Vergèze, aménagement de la traversée de la commune sur la RD 139, 370 661€ (sur un montant total de 523 291€). Programmation 2018 (en cours d’instruction) : Beauvoisin, création d’un terrain de football à 5 en gazon synthétique. 16 145€ demandés (sur un montant total de 64 580€). Codognan, aménagement de la RD 104 en agglomération.

Etang du Scamandre
L'étang du Scamandre, un des trésors touristiques encore méconnu au-delà des frontières gardoises. Le centre accueille 12.000 scolaires par an pour des visites découvertes.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité