Culture

AGGLO SPHÈRE Sensibiliser la communauté nîmoise aux vertus de la culture

photo-nmjf2

Dans le cadre de la rubrique Agglo Sphère, ce mois-ci, on parle Culture. Comment Nîmes Métropole investit cette compétence non obligatoire et pour autant essentielle pour le rayonnement du territoire ? La SMAC Paloma, le festival Nîmes Métropole Jazz Festival, les traditions taurines, ... tour d'horizon.

Plus gros budget culturel, la salle de musique actuelle Paloma reçoit chaque année 1,675 millions d'euros de la part de Nîmes Métropole. Un budget permettant le bon fonctionnement de la structure et la mise en œuvre de son projet culturel. A cela s'ajoute 50.000 euros par an pour assurer un matériel technique toujours conforme.

Un investissement utile au regard des chiffres de fréquentation ! En régie autonome, Paloma en 2016, c'est plus de 72.000 personnes touchées par les actions : 62.000 spectateurs ont assisté aux 120 concerts sur place et hors les murs (festival compris), 4000 musiciens usagers des studios de répétitions et d'actions d'accompagnement sans compter les 6300 bénéficiaires des actions culturelles.

Julien Corompt, nouveau directeur des affaires culturelles de Nîmes Métropole l'explique parfaitement : "Nous sommes plus que satisfait des projets et réalisations entrepris à la SMAC. Même si nous n'intervenons pas directement dans le projet culturel, l'Agglo de Nîmes est partie prenante des actions en étant présente au comité technique et au conseil d'administration de la salle musicale." Et de rajouter : "Notre satisfaction passe très clairement par la diversification des publics au cœur de Paloma. On ne peut pas mesurer le succès qu'au travers des concerts. Paloma c'est bien plus ! Notamment avec la programmation jeune public, l’accompagnement des artistes locaux ainsi que toutes les actions culturelles dans les établissements scolaires, dans les hôpitaux, la maison d’arrêt de Nîmes, auprès des associations, ..."

Deuxième poste des dépenses dans le budget Culture de l'Agglo, le Nîmes Métropole Jazz Festival et ses 15 concerts en 2017 pour environ 4000 spectateurs. Stéphane Kochoyan, directeur artistique de cet évènement mesure avec nous les retombées économiques pour le territoire : "De manière concrète, un festival itinérant comme le Nîmes Métropole Jazz Festival favorise les réservations de chambre d'hôtels, de repas dans les restaurants du territoire, ... C'est aussi un vecteur d'emplois pour les intermittents du spectacle sans compter les entreprises qui interviennent en matière d'éclairage, de sons, d'instruments de musique, ..." Et cerise sur le gâteau, il participe à l'intégration d'artistes de la région qui bénéficient d'une fenêtre de visibilité en étant programmé en première partie des concerts tout au long du festival.

Un joli clin d'œil ... pas seulement ! Ce festival de jazz est aussi mobilisé sur tous les territoires. Dans les écoles, à la prison de Nîmes, dans les services pédiatrie et gériatrie des hôpitaux de Nîmes. "Sans Nîmes Métropole, sans la confiance des élus, tout cela serait impossible. L'Association Jazz 70, responsable de la programmation du OFF, travaille en parfaite harmonie avec l'Agglo afin de sensibiliser la communauté nîmoise aux vertus du jazz comme outil éducatif" rappelle Stéphane Kochoyan.

Avec une fréquentation orientée à la hausse, avec un millier de billets vendus en plus cette année, et une programmation riche y compris dans des plus petites communes de l'agglomération nîmoise, ce festival de jazz à encore de belles années devant lui.

Autres actions culturelles de Nîmes Métropole : 

- Les vendredis de l'agglo en 2016 ont réuni plus de 6000 spectateurs et concerné toutes les communes de Nîmes Métropole. 1700 enfants sont allés aux Pestacles de l'agglo.

- Les traditions taurines sont au cœur de l'action de l'Agglo. Une nouvelle fois en 2017, Nîmes Métropole a déployé des actions de tradition dans l'ensemble des communes du territoire avec des spectacles équestres, trophée Graine de raseteurs, Bolsin ou concours d’abrivados...

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité