Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Les pompiers célèbrent leur dernière Sainte-Barbe dans leur vieille caserne

La fin d’une époque ! La cérémonie en l'honneur de la sainte patronne des sapeurs-pompiers, célébrée en ce moment dans toutes les casernes de France et du Gard, sortait du lot à Pont-Saint-Esprit, vendredi soir.

Lors de la cérémonie de la Sainte-Barbe, vendredi soir à la caserne des pompiers de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il faut dire qu’il s’agissait de la dernière dans la vieille caserne de la rue du 55e RI, où les soldats du feu sont depuis 49 ans, et qu’ils quitteront dans les prochains mois pour un bâtiment tout neuf et plus grand...

La fin d’une longue attente pour les 65 sapeurs-pompiers volontaires et les 10 sapeurs-pompiers professionnels de la caserne, devenue au fil des ans trop étroite et indigne de ses occupants. Enfin de ses occupants pompiers, puisqu’elle abritait également « des occupants sans droit, ni bail », selon les termes du lieutenant colonel Joël Petit, chef du groupement territorial Vallée du Rhône, comprendre… des rats !

« Le projet de nouvelle caserne a commencé à voir le jour en 2008, a rappelé le lieutenant André martin, chef du centre de Pont depuis juin 2013. Aujourd’hui, la construction se concrétise et sera achevée dans quelques mois. » Si tout va bien, les pompiers devraient récupérer leurs nouveaux locaux en mai prochain. « On l’aura attendue longtemps cette nouvelle caserne, en parler c’est bien, mais la faire c’est mieux », soulignera la première adjointe spiripontaine Claire Lapeyronie. Une caserne qui coûtera 3,6 millions d’euros en tout, rappellera la conseillère départementale et élue au conseil d’administration du SDIS Carole Bergeri.

Mais la Sainte-Barbe est aussi et avant tout le moment de tirer le bilan de l’année écoulée. « Une année riche en activités, avec environ 1 750 sorties de véhicules d’ici la fin de l’année, soit une hausse de 8 % », note le lieutenant Martin, chef d’un centre qui couvre 13 communes et concerne 19 480 habitants. De cette année, les pompiers de Pont-Saint-Esprit retiendront notamment  les deux importants feux de forêts sur lesquels ils ont dû intervenir cet été, le 1er août à Vénéjan et le 18 août à Saint-Nazaire.

« Une année curieuse », estimera pour sa part le lieutenant colonel Petit, émaillée des agressions dont les soldats du feu ont été victimes, provoquant à raison « un sentiment d’injustice, d’impuissance et de colère », mais aussi d’un niveau sans précédent de sécheresse qui a provoqué « plus de 2 600 feux de forêts cette année. » Une année également marquée par le long et dur conflit social au SDIS qui a pris fin (provisoirement ?) le 20 novembre, que n’éludera pas Carole Bergeri. « J’ai l’occasion de rappeler l’attachement et la reconnaissance que porte le Conseil départemental au SDIS, malgré les événements. L’accord trouvé va dans le bon sens, et le Département a envoyé des signes forts d’engagement. »

La cérémonie a également été l’occasion de remettre les traditionnelles médailles et grades, notamment aux jeunes sapeurs-pompiers, et de rendre hommage aux quatre sapeurs-pompiers morts en service commandé cette année en France, ainsi qu'au jeune caporal Lopez, de la caserne d'Uzès, mort il y a quelques semaines dans un accident de la route.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité