ActualitésSociété

NÎMES Des vélos pour sauver un parc

(Photo Anthony Maurin).

C'est à l'initiative de l'association Poumons Verts qu'un rassemblement suivi d'une cyclo-parade avaient pour but de sensibiliser la population nîmoise sur le sujet de la présence des arbres en centre-ville.

Au départ de la  Placette, le cortège devait passer par deux étapes intermédiaires. La première au sud du Parc Meynier de Salinelles, sur le boulevard Gambetta, devant l'église Saint-Charles. La seconde, place de l'Horloge, au coeur de la cité pour faire passer un message bien particulier. Enfin, c'est devant les Arènes que le petit groupe devait finir son parcours autour d'un apéritif convivial.

(Photo Anthony Maurin).

"Nous sommes pour la défense des arbres et des espaces verts qui sont vitaux pour nous! Le film "L'intelligence des arbres" le prouve bien mais comme il n'est pas beaucoup diffusé, il est très difficile à voir. Pourtant, on y apprend que les arbres communiquent entre eux, prennent soin les uns des autres, s'occupent de leurs problèmes communs... Un peu comme les humains en fait!" avoue Dédé Clavel, de l'association Poumons Verts.

(Photo Anthony Maurin).

Il est certain, et surtout depuis une petite dizaine d'années, que le sujet des arbres en centre-ville de Nîmes pose de nombreuses questions. Pourtant, la Ville n'a-t-elle pas un palmier sur ses armes? Logiquement, les municipalités devraient sauvegarder le patrimoine vert, l'entretenir et mettre en valeur. Aujourd'hui, avoir des arbres et des espaces accueillants car ombragés est une force plus qu'une faiblesse. "Il faut défendre les arbres car ici, on les coupe sans même demander son avis à la population! C'est un choix politique, certes, mais le béton à Nîmes sert moins que les arbres. Je vous rappelle qu'en été il fait chaud et que nous avons besoin d'ombre et de fraîcheur; c'est ce que peuvent apporter les espaces verts... Le béton réchauffe et n'offre pas les mêmes qualités que les arbres. Les arbres appartiennent à tous les Nîmois" poursuit Dédé Clavel.

(Photo Anthony Maurin).

Si cette cyclo-parade était organisée pour sensibiliser la population à la future disparition du Parc Meynier de Salinelles, peu de Nîmois étaient au courant de l'existence même de ce parc! "Oui, c'est un lieu méconnu mais magnifique. Hélas, il y a des projets immobiliers importants. Le parc est en passe d'être vendu pour y mettre du béton..." conclut Dédé Clavel.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

1 commentaire sur “NÎMES Des vélos pour sauver un parc”

  1. Oui, d’ailleurs la source au jardin de la fontaine mériterait comme dans le temps l’Embléme de la ville un palmier et le fameux crocodiles que faisaient avec amour nos jardiniers municipaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité