ActualitésEconomieSociété

MARDI ÉCO Initiative Gard et CCI main dans la main pour l’économie

Éric Giraudier et Vincent Vinot signent la convention qui va lier la CCI 30 à Initiative Gard (Photo Anthony Maurin).

L'économie gardoise n'est pas encore moribonde. Même si elle n'est pas très vive, elle remue, frétille et laisse souvent la part belle aux initiatives diverses et variées qui ont pour point commun l'intensité d'une démarche et les relations entre les acteurs de terrain.

Depuis 2008, Initiative Gard et la CCI Gard avancent ensemble pour apporter une réponse à celles et ceux qui veulent entreprendre. "Cela fait dix ans que la Chambre de Commerce et d'Industrie est au côté de cette belle association qui joue un rôle opérationnel au plus près des porteurs de projet et des repreneurs du territoire. Initiative Gard est très présente dans l'écosystème du financement. C'est un levier important car son travail est essentiel", annonce Éric Giraudier, président de la CCI 30 et adepte du CCI Business builder et de Transentreprise.

Et il faut dire que du boulot...il y en a ! Le Gard compte chaque année un millier d'entreprises supplémentaires. En 2017, 112 dossiers furent traités par Initiative Gard et environ 1,5 millions d'euros prêtés. De leur côté, les conseillers de la CCI ont vu la bagatelle de 2 500 porteurs de projets défiler devant eux.

"Nous avons besoin d'avoir un très bon niveau d'accompagnement car les deux ou trois premières années sont les plus importantes. Le premier frein sur la non création ou la non reprise d'une entreprise, c'est le manque de financement. Environ 80% des dossiers traités par Initiative Gard concernent des ressortissants de la CCI Gard. On peut faire mieux mais il ne faut pas noyer IG sous les dossiers", poursuit Éric Giraudier.

Signée pour les trois prochaines années, cette nouvelle convention rend hommage aux liens collaboratifs qui sont établis entre les deux structures. Aider les créateurs et les repreneurs en leur donnant un coup de pouce dans le financement de leur projet, tel est le but principal d'Initiative Gard. Pour Vincent Vinot, président départemental d'Initiative Gard depuis juillet dernier et pour trois ans, "c'est un triple partenariat qui nous lie : le financement, les apports de dossiers, et le tri et l'orientation. Notre plateforme est efficace, crédible et fonctionnelle. Quand on regarde le taux de pérennité à trois ans, nous sommes à 86% alors qu'en Occitanie les chiffres sont plutôt de l'ordre de 65%. Les banques conditionnent parfois leurs prêts à nos accords."

En 13 ans, 1 320 entreprises furent aidées et plus de 15,6 millions d'euros versés en faveur des nouvelles sociétés sur le point de naître ou de renaître. Imaginez un peu, si Initiative Gard a confiance en votre projet et qu'elle vous finance à hauteur de 25 000 euros (4 500 euros minimum). La banque, voyant ce prêt à taux zéro rafraîchir vos comptes, peut vous prêter jusqu'à sept fois la mise ! Une aubaine quand on démarre un projet.

Thomas Ramponi, Eric Giraudier et Vincent Vinot (Photo Anthony Maurin).

C'est ce qu'ont connu Stéphane Troncy et Thomas Ramponi, eux qui ont décidé de reprendre "Différence Bois", une entreprise de Calvisson. "Nous nous sommes complètement inscrits dans cette démarche alors que nous n'y connaissions rien. On a tous pensé un jour à une reconversion, pas forcément à la reprise d'une entreprise. Je n'étais pas du métier mais l'idée nous est venue d'aller voir la CCI qui a su nous aiguiller vers Initiative Gard", évoque Thomas Ramponi.

Et c'est à ce moment que l'on peut affirmer que la collaboration entre les diverses parties fonctionne plus que bien. "On y allait sans espoir mais on nous a dit que c'était possible. Certains verrous ont sauté. Le cheminement administratif s'est éclairci. Nous nous sommes structurés et on nous a présenté cette entreprise de 12 salariés à reprendre. Moins d'un an après le premier rendez-vous, c'était fait", poursuit le chef d'entreprise qui est passé d'un poste de salarié dans une grosse boite de BTP à une vie de chef d'entreprise.

Une mise à disposition des locaux de la CCI pour une rencontre entre le cédant et les repreneurs, une confidentialité assurée et une excellente affaire pour tout le monde, y compris pour les salariés. "Initiative Gard est intervenue pour notre financement en nous prêtant 50 000 euros. Une fois leur feu vert obtenu, dans les quinze jours, nous avions trois banques prêtes à nous financer le projet de reprise. Maintenant, cela fait plus de deux ans et Différence Bois se porte bien. Nous avons de belles perspectives. Nous sommes plus performants et travaillons mieux qu'auparavant", conclut Thomas Ramponi.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité