Faits Divers

NÎMES Les matchs suspects du Nîmes Olympique devant le tribunal correctionnel de Paris

 

Jean-Marc Conrad, l'ex-président de Nîmes Olympique sera probablement présent au tribunal à Paris cette semaine. Photo archive Objectif Gard

Alors que le Nîmes Olympique a obtenu cette saison son ticket pour l'élite du football Français, le tribunal correctionnel de Paris va plonger dans les coulisses du club autour de six matchs suspects qui se seraient déroulés à la fin du championnat de ligue 2 durant la saison 2013-2014.

Le club gardois ne risque plus rien sportivement, puisqu'il a été lourdement sanctionné par les instances du football. Dans un premier temps, la commission de discipline de la Ligue avait décidé de faire descendre le Nîmes Olympique en championnat de National. En appel, la Fédération française de football avait enlevé 8 points aux nîmois pour débuter le championnat 2015-2016. Malgré cet important déficit de points, le club était parvenu à se maintenir en Ligue 2. En 2015, Jean-Marc Conrad a été sanctionné par la Ligue à sept ans d’interdiction de fonction officielle dans le foot. L'ancien président du club, devra se justifier à partir de ce lundi devant la justice, comme six autres prévenus.

Une affaire a éclaté loin de la pelouse des Costières et autour d'un cercle de jeu parisien. L'enquête dirigée par le parquet national financier, puis par un juge d'instruction, a prouvé qu'il n'y avait que des tentatives de matches arrangés de façon grossière et que les dirigeants nîmois n'étaient jamais parvenus à truquer réellement les rencontres. L’affaire dite des matches truqués de Ligue 2 a démarré sur les tables de jeux du cercle Cadet à Paris. En 2007, cet établissement de jeu parisien, appelé cercle Concorde, est fermé à la suite d’une enquête prouvant les liens entre les responsables du casino et le milieu corse. Plus tard, le cercle qui prendra le nom de Cadet, est repris par Serge Kasparian, un homme d’affaires originaire du sud de la France, qui est propriétaire de plusieurs bars à Paris, mais aussi dans le Sud de la France. C'est en le plaçant sur écoute pour surveiller un éventuel lien entre le Cercle et le milieu corse que les policiers vont tomber sur des discussions autour d'éventuels matchs de football arrangés...

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité