ActualitésSociété

GARD Le bridge et ses parties endiablées débarquent en ville

Alès, Bagnols-sur-Cèze, Rochefort-du-Gard, Grau-du-Roi, Vauvert et Calvisson accueillent les curieux désireux de jouer à ce jeu de cartes.

Vous en avez déjà entendu parler sans pour autant avoir eu envie de vous y mettre. Vous avez vu, si vous regardez ou lisez Hercule Poirot, des parties se jouer. Partez maintenant à la découverte du bridge et de ses joueurs invétérés qui occuperont une grande partie de votre temps libre si vous accrochez.

On a tendance à croire que le bridge est un jeu difficile d'accès mais on peut, visiblement, l'apprendre en quelques minutes grâce à une démonstration très pratique réalisée dans chacune des villes citées. Alès, Bagnols-sur-Cèze, Rochefort-du-Gard, Grau-du-Roi, Vauvert et Calvisson pour vous le rappeler.

En France, plus de 400 clubs participent aux Journées du bridge qui se déroulent jusqu'au 30 novembre et ce sont plus d’un millier de manifestations organisées pour apprendre les bases du bridge en quelques minutes qui font la force de l'événement.

Au programme, portes ouvertes dans les clubs, présence au forums des associations, dans les galeries commerciales, sur les marchés, dans les établissements scolaires... Le bridge sera partout ! L'objectif est de donner envie au grand public de venir vivre l’expérience bridge en club. La licence est offerte la première année à tout nouveau licencié pour la saison 2018-2019.

Loin d'être un jeu suranné, quelques minutes suffisent pour maîtriser les bases et s’amuser. Participer à un tournoi en club coûte moins cher qu’une place de cinéma (tout en sachant que la licence est offerte la 1ère année). Les clubs de bridge sont de véritables lieux de sociabilisation. On y vient pour jouer, mais aussi pour partager de bons moments entre amis. Le bridge, le seul sport de l’esprit qui se joue avec un partenaire, apparaît comme une solution idéale pour faire des rencontres.

Ne vous y méprenez pas... Il n'y a pas que des seniors qui jouent au bridge. Et quand bien même, le bridge sollicite, dans un contexte ludique, des aptitudes indispensables dans la vie professionnelle (prise de décisions, élaboration de stratégies, communication, gestion du stress). La forte densité de bridgeurs occupant des postes à responsabilités dans différents secteurs d’activité participe à l’extension de réseaux professionnels.

Au bridge, chaque carte jouée doit être mémorisée, une gymnastique idéale pour l’entretien de l’intellect et l’éveil des plus jeunes. Pratiquer au moins deux fois par semaine une activité de loisirs, comme le bridge, stimule le cerveau. Voilà, vous en connaissez un maximum et pouvez d'ores et déjà vous renseigner auprès

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité