Faits Divers

AU PALAIS Cyclistes blessés : un an ferme, il conduisait sans assurance, alcoolisé et en récidive

Photo d'illustration. Photo : SDIS 30

Un homme de 33 ans a été condamné, ce lundi après-midi, au tribunal correctionnel de Nîmes à 18 mois de prison dont 12 ferme, une obligation de soigner ses problèmes liés à l'alcool et à indemniser les deux victimes.

Il écope en outre d'une peine d'interdiction de conduire et de repasser le permis avant trois années.  Le parquet avait réclamé 2 ans de prison dont 18 mois ferme. Le prévenu était poursuivi pour " des blessures involontaires avec incapacité supérieure à 3 mois" pour un cycliste blessé à Saint-Gilles le 5 novembre dernier. L'autre victime blessée s'est vue prescrire une ITT de 10 jours. Cet après-midi-là deux amis sportifs enfourchent les vélos pour une promenade dominicale. D'un coup, à la sortie d'un virage, "une moto qui arrive en sens inverse se déporte totalement pour percuter dans le sens opposé deux cyclistes", résume la présidente du tribunal correctionnel de Nîmes.

Le prévenu ne se souvient de rien. Il venait de consommer dans un bar de Saint-Gilles où il avait avalé 5 à 6 bières. Son alcoolémie a été mesurée à 1,46 gramme d'alcool par litre de sang. Après avoir percuté les deux cyclistes, qui seront transportés aux urgences - un sera même hélitreuillé -, le motard est également pris en charge par les secours. Le problème pour ce trentenaire aujourd'hui amnésique à la barre du tribunal : son état de récidive. " Il a été condamné en mars 2014 pour une infraction similaire, mais la sanction de 4 mois avec sursis n'a eu aucune influence sur lui. La preuve il recommence, dénonce le substitut du procureur. Les deux cyclistes ont croisé l'homme que personne n'a envie de rencontrer sur la route", poursuit le représentant du parquet de Nîmes.

Son avocat, maître Rémy Nougier essaie de convaincre le tribunal, "sur la sincérité de ses excuses " et "sur une peine qui puisse être aménageable". Son client a finalement écopé d'une sanction moindre que celle demandée dans les réquisitions. Il est puni d'un an ferme, alors qu'il était en état de récidive et qu'il risquait dans les textes jusqu'à 14 ans de prison.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité