Faits Divers

AU PALAIS Un homme met la main sur l’épaule de sa femme : il va chercher le fusil et tire

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un homme d'une soixantaine d'années, a été condamné hier à 18 mois de contrainte pénale assortis d'une obligation de soins et l'interdiction d'approcher les victimes, c'est-à-dire sa compagne et les enfants de cette dernière.

Le procureur adjoint Stanislas Vallat avait réclamé une sanction beaucoup plus forte de 3 ans de prison dont une année avec un sursis et une mise à l'épreuve pour "une entrée fracassante dans le monde judiciaire".

Cet homme a complètement pété les plombs de nuit, il y a quelques jours sur la commune de Redessan. Il a mal interprété l'intention d'un homme qui avait touché l'épaule de sa compagne. Le compagnon jaloux est parti chercher un fusil avec des cartouches qu'il confectionne lui-même. Revenu au domicile de sa compagne il a arrosé de l'extérieur, la façade, le volet et un véhicule. Dans la maison, la compagne et ses enfants se terraient devant le déluge de coups de feu.

"C'est quelqu'un de gentil, il n'a jamais été violent. Il ne boit jamais, et là en pleine dépression il a abusé d'alcool et voilà", témoigne à la barre sa compagne depuis 14 ans qui s'est constituée partie civile mais qui ne souhaite pas que son agresseur d'un soir reste en prison. Un vœux exhaussé puisque le sexagénaire quitte libre le tribunal.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité