Actualités

GARD Mobilisation du 17 novembre : le préfet recadre des manifestions non déclarées

Le Didier Lauga, le Prefet du Gard (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)
Photo Illustration  / Objectif Gard)

" Dans le cadre des appels à la mobilisation du samedi 17 novembre 2018, la préfecture du Gard a eu connaissance d’un certain nombre de déclarations de manifestations sur la voie publique, soit de manière officielle, dans le respect des dispositions réglementaires, soit de manière informelle via les réseaux sociaux. Le droit de manifester est un droit fondamental protégé par la loi. Il est une forme particulière de la liberté d’expression des idées et des opinions. Il doit cependant être concilié avec d’autres libertés essentielles comme la liberté de circulation et avec le respect de l’ordre public", indique dans un communiqué de presse le préfet du Gard. Les autorités craignent en effet des débordements, d'autant que sur les réseaux sociaux les messages à la mobilisation affluent et les pouvoirs publics ne connaissent pas toutes les opérations prévues samedi.

Toutefois, le préfet du Gard rappelle aux personnes qui n’ont pas satisfait aux obligations réglementaires des déclarations de manifestations, qu'elles se placent en grave infraction au regard des dispositions du code de la sécurité intérieure. Ainsi, toute manifestation devait être déclarée par 3 personnes minimum résidant dans le département, dans un délai de 3 jours au moins avant sa date, auprès des services de la préfecture, des sous-préfectures territorialement compétentes ou en mairie pour les communes situées en zone de gendarmerie. Le parcours devait être précisé dans le formulaire de déclaration et les organisateurs devaient indiquer les mesures mise en place pour assurer la sécurité des participants", poursuit le communiqué.

" Au regard de cette mobilisation les forces de sécurité seront vigilantes sur l’ensemble du département, et veilleront notamment à ce que les points vitaux (hôpitaux, maternités, centres de secours…) ne soient pas bloqués. À cet égard, il est demandé aux organisateurs de ces mouvements de rendre ces points accessibles. En tout état de cause, le préfet du Gard invite la population à éviter tout déplacement inutile durant cette journée de mobilisation", termine le préfet du Gard, Didier Lauga.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité