ActualitésPolitique

GILETS JAUNES La permanence d’Annie Chapelier visitée par des manifestants

La plaque de la permanence de la députée En Marche! a été recouverte d'un sac poubelle et d'un gilet jaune (Photo : droits réservés)

Blocages, économie paralysée et visite des gilets jaunes dans sa permanence : à Alès, la députée LREM (La République en marche) appelle le gouvernement à réagir.

Une chose est sûre : Annie Chapelier n’est pas prête d’oublier son premier mandat. La parlementaire qui était encore, il y a un an, infirmière à l’hôpital de Nîmes, se retrouve aujourd’hui plongée dans le conflit des gilets jaunes.   

Plus de peur que de mal 

Cet après-midi, « une quinzaine de manifestants a recouvert la plaque de ma permanence avant d’y apposer un gilet jaune », raconte Mme Chapelier. Plus de peur que de mal toutefois. « Il n’y a pas eu de dégâts. Ils ne sont pas entrés dans la permanence. Mais nous devons prendre au sérieux ce genre d’incident », reconnaît-elle. 

À Alès, le mouvement des gilets jaunes est particulièrement dur. Blocage des ronds-points de la rocade et des grandes surfaces (Hyper U, Cora, Leclerc)… Les Cévenols sont tenaces. « Je ne sais pas si la colère va s’éteindre ou si au contraire, ça va flamber. Mais il faut que le gouvernement l’entende », appelle la députée.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité