ActualitésPolitique.

AIMARGUES Des vœux entre confiance et gravité

« La vraie générosité envers l'avenir, consiste à tout donner au présent ! » 

Jean-Paul Franc a prononcé ses vœux devant un parterre de plus de 400 Aimarguais

Devant  presque 500 personnes et en présence des élus de la ville et de maires de la Communauté de communes de Petite Camargue, Jean-Paul Franc a prononcé le traditionnel discours de vœux.

Des vœux qui commencent par une minute de silence "pour se souvenir des attentats barbares perpétrés en Europe et dans le monde, encore en 2018 et dernièrement à Strasbourg," ainsi qu'une pensée pour tous ceux "qui sont dans la peine, la souffrance ou la difficulté". 

Ce préambule achevé, le maire a mis en lumière dynamisme de la commune par quelques chiffres 2017 en notant 26 mariages, 18 PACS, 78 naissances et un taux de chômage plus faible que la moyenne départementale ou régionale.  Des chiffres encourageants modérés par une situation des communes mise "au régime sec" par l'État. S'est ensuivi un rappel des actions entreprises par la municipalité pendant l'année écoulée, insistant sur la mise en sécurité de la commune par des caméras de surveillance et la volonté d'une collaboration plus étroite avec la préfecture concernant l'identification des fiché S. À noter aussi le développement d'un espace citoyen permettant de faciliter et de moderniser les démarches administratives notamment dans le cadre des réservations au centre de loisirs ou aux activités périscolaires. 

Pour ce qui est des projets Jean-Paul franc s'est exprimé à la fois en tant que maire et président de la communauté de communes. Il a évoqué le projet d’implantation d’une annexe de l’Office de tourisme et d’une Maison du terroir sur la commune par la CCPC soulignant que "le développement économique et le tourisme sont les exemples d’une communauté de communes bien structurée, en capacité de faire front et engagée dans la création de richesse."  

Un autre projet sera à l’étude cette année concernant la création d’une "voie verte" qui reliera celle de Lunel à Marsillargues. Cette réalisation permettra de suivre le tracé de l’ancienne ligne de chemin de fer, en vélo ou à pied, allant de Lunel jusqu’à la Via Rhôna. Vous pourrez ainsi rejoindre les communes du Cailar, Vauvert, Franquevaux, Saint-Gilles mais aussi l’Espiguette et le Grau-du-Roi.

Concernant la sécurité, Jean-Paul franc a annoncé que  la commune serait bientôt dotée du système d’information en temps réel via une application à télécharger sur le téléphone portable appelée « Info flash ». Elle enverra une alerte pour toute nouvelle publication en cas d’événement important et ce en plus du système d’alerte communal qui prévient par téléphone. En 2019, les impôts locaux n'augmenteront pas et ce pour la 9e année consécutive. Il en sera de même pour le taux de fiscalité des ménages concernant la part intercommunale qui n’a pas augmenté pendant tout le mandat et qui n’augmentera pas encore cette année. 

Un discours qui avant les vœux d'usage s'est achevé sur la perspective des élections municipales. "Nous poursuivons notre engagement pour terminer les projets que vous nous avez confiés par délégation lors des dernières élections, précise l'élu. Je suis régulièrement sollicité par de nombreux administrés et par la presse qui souhaitent connaître mes intentions pour l’avenir. Mais le mandat n’est pas terminé. Il reste un budget à mettre en place et à exécuter. Il reste 14 mois avant la fin du mandat que vous nous avez confié. Le parcours est encore long et nos projets ne sont pas terminés. Il faut se concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire, travailler à l’amélioration de votre quotidien, dans l’intérêt général avant toutes considérations électorales. Assumer la fonction de maire demande beaucoup d’énergie. Pour le moment, je laisse aux impatients et aux ambitieux le choix de se déclarer candidats et de critiquer l’action municipale, à travers les réseaux sociaux par exemple."

Et de glisser un tacle à l'opposition : "En effet, dissimulées derrière un écran, certaines personnes se servent de leurs fonctions électives que vous avez confiées, pour nuire. Malheureusement, ces actions négatives sur des projets importants pour le village ont pour seule conséquence d’aller à l’encontre des intérêts pour les Aimarguois. Il est facile de polémiquer sans jamais rien proposer. Ce comportement soulève une question essentielle : aime-t-on vraiment et sincèrement son village pour agir de la sorte ? "

Avant de conclure : "À vous mesdames, et messieurs, je vous dis que vous pouvez continuer à nous faire confiance car les réalisations sont nombreuses, les projets aussi, les finances de la commune sont saines et nous restons à votre écoute." 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité