ActualitésPolitique

FAIT DU JOUR Que réserve 2019 aux députés nîmois ?

De gauche à droite : les députés Philippe Berta (MoDem) et Françoise Dumas (La République en marche) (Photo : Coralie Mollaret)

Permis de conduire, procréation médicalement assistée ou dossiers locaux… Plusieurs chantiers attendent cette année Françoise Dumas et Philippe Berta, députés respectifs de la 1ère et 6e circonscription du Gard. 

Honneur aux femmes d'abord avec la parlementaire Françoise Dumas. Élue en 2017 sous les couleurs d’En Marche !, la Nîmoise occupe son deuxième mandat. Elle avait déjà été élue en 2012 sous l'étiquette Parti socialiste.

Dumas sur les chapeaux de roues

Un temps coach de ses nouveaux camarades gardois, la réformiste se voue pleinement à ses travaux. Cette année, ce sont principalement les rapports parlementaires qui vont l'occuper. Long et fastidieux, ce travail nourrit le débat dans l’élaboration des lois. Depuis plusieurs mois, Françoise Dumas planche sur la réforme du permis de conduire. Une mission qu’elle conduit en binôme avec le député Stanislas Guérini, fraîchement élu délégué général de La République en marche.

Son travail consiste à dresser un bilan des réformes déjà mises en place, avant de formuler de nouvelles pistes au Premier ministre. « Ces pistes concernent l’accessibilité au permis. Certaines personnes peuvent avoir des difficultés financières, cognitives ou sociales », commente la Nîmoise. Ses conclusions seront remises début février à Édouard Philippe qui pourra s’en inspirer pour le projet de loi sur les mobilités.

L'autre rapport de Françoise Dumas concerne l’Europe de la Défense. À quatre mois des élections Européennes, il s’agit d’exposer les enjeux de l’industrie de la Défense. « Notamment ceux liés aux nouveaux conflits et au terrorisme, qui ne sont plus les mêmes qu’hier. L’objectif de notre enquête sera de savoir comment l’on peut rapidement aller plus loin », commente celle qui est aussi membre de la Commission des affaires européennes. Françoise Dumas tiendra d'ailleurs une conférence sur le sujet à la Maison de l’Europe, ce jeudi 31 janvier.

Berta et la délicate PMA

Élu MoDem, Philippe Berta est nouveau au Palais Bourbon. Enseignant-chercheur à l’université de Nîmes, le généticien œuvre dans ses domaines de prédilection. L'un de ses prochains chantiers concerne la révision des lois de bioéthique. Rapporteur du texte, le centriste explique : « Ces lois sont révisées tous les sept ans. Ce texte contiendra la fameuse PMA (Procréation médicalement assistée). Or, elle est déjà pratiquée par certaines femmes. Pour être en phase avec la société, il serait plus intéressant d’utiliser des structures pour faire des débats permanents sur la bioéthique. » 

Dans cette même veine, il aimerait aller plus loin sur le diagnostic génétique. « Nous sommes très en retard par rapport au nombre de pathologies génétiques. Le but est de détecter des maladies comme la trisomie 21. Seulement en faisant ça, on prend toujours le risque de découvrir des choses que l’on ne cherchait pas… » Ces informations peuvent parfois heurter certaines croyances ou avoir d'autres conséquences sur notre société. « Si on arrive à prédire qu'une personne pourrait déclencher un cancer à 40 ans, quelles seront ses relations avec son employeur ou son assureur ? », prend-t-il pour exemple.

Investi localement, Philippe Berta soutient le projet de Maison de santé du Mas de Mingue : « J’ai accompagné la mise en place de Val’Santé à Valdegour. Une Maison de santé pluridisciplinaire dans laquelle on a pu obtenir l’installation de médecins pour permettre de reconquérir le quartier qui était un désert médical. » Autre dossier : le château de Castille à Argilliers, dans lequel se trouve des fresques de Picasso. Des rencontres sont programmées avec l'ex-ministre de la Culture, Jacques Aillagon, et les investisseurs de la fondation Pinaud, pour ouvrir la bâtisse au public. 

Si nos élus ne doivent pas chômer en cette nouvelle année, charge aux électeurs de se renseigner sur leur activité. Une manière, là-aussi, de renouer avec la politique.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Lire aussi : FAIT DU JOUR À l’Assemblée nationale, les novices entrent en scène

ASSEMBLÉE NATIONALE Françoise Dumas, coach des députés novices

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité