Faits Divers

NÎMES Une femme jugée pour des escroqueries sur le Net : 287 plaintes contre elle

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo archive/ Objectif Gard

Une femme de 53 ans comparaît ce jeudi après-midi devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour "escroquerie", "pratique commerciale trompeuse", et "abus de confiance".

Des faits qui auraient été commis de janvier 2009 jusqu'au 31 janvier 2011 à Saint-Clément, par l'intermédiaire de sa société installée dans cette petite commune du Gard. Une entreprise qui rayonnait auprès des acheteurs, uniquement sur Internet, par le biais d'une simple boîte aux lettres sur les Champs-Élysées à Paris. Une société qui était également domiciliée dans un paradis fiscal américain.

La mise en cause a été arrêtée le 22 décembre 2018 à l'aéroport de Nice alors qu'elle s'apprêtait à s'envoler en vacances vers le Maroc. Elle a été interpellée, car recherchée après une condamnation à 4 ans de prison ferme et mandat d'arrêt devant le tribunal correctionnel de Nîmes le 26 novembre 2015.

Ce jeudi, devant le tribunal correctionnel de Nîmes où son affaire est rejugée elle doit faire face à 287 plaintes de consommateurs floués par des articles d'électroménager, de vidéos... qu'ils ont acheté en ligne mais qu'ils n'ont jamais reçus. Des aspirateurs, télévisions, ordinateurs, mais aussi des ustensiles ménagers commandés et payés sans jamais être envoyés à l'acheteur.

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité