Culture

PONT-SAINT-ESPRIT « Le Pain Noir », un polar avec le pain maudit en toile de fond

Le Gardois Alain Martin publie "Le Pain Noir" (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’écrivain gardois Alain Martin, qui a pris pour nom de plume Al. Martin, a choisi Pont-Saint-Esprit et l’affaire du « pain maudit » comme théâtre pour son onzième livre, Le Pain Noir, publié aux éditions Nombre 7.

Sorti en février dernier, ce polar a pour point de départ la fameuse affaire qui date de 1951. « Je suis parti du postulat que les enfants et petits-enfants de ce pauvre boulanger, dont on ne sait pas s’il est victime ou coupable, ne voudraient pas en rester là et chercheraient à trouver des coupables et à les faire payer », explique Alain Martin. L’intrigue se déroule 45 ans après les faits, en 1996, et est complètement fictive. D’ailleurs, l’auteur a changé tous les noms des protagonistes de cette affaire « dont on parle encore, il y a toujours un engouement », ajoute-t-il.

Une affaire sur laquelle il a mené des recherches durant de longs mois avant de se mettre à écrire Le Pain noir, qui se déroule dans une ville, Pont-Saint-Esprit, où il vient très régulièrement - pas que pour une séance de dédicaces, comme vendredi au Spirit Coffee - et où il a des amis. L’auteur prend un grand plaisir à décrire les lieux dans ses textes, comme ce fut le cas aussi pour Nîmes dans un de ses précédents livres ou du Pont du Gard dans Meurtre au Pont du Gard, qui a reçu le prix d’honneur du Conseil régional au Salon du livre international de Mazamet en 2018. Un livre qui s’est écoulé à « plus de 5 000 exemplaires », revendique-t-il.

Inspiré par Stephen King, le Gardois apprécie également Franck Thilliez et aime bien « coller à l’actualité autant que possible. » D’ailleurs, alors qu’il pensait situer l’intrigue de son prochain ouvrage sur la question des migrants, l’actualité l’a rattrapé il y a quelques semaines avec la découverte d’un cadavre juste à côté de chez lui. Même si l’affaire n’avait finalement rien de criminel, elle fera office de point de départ de son récit. « Je vais modifier le nom du village pour ne garder que l’idée, mais je ne pouvais pas passer à côté », affirme celui qui a également signé… des contes pour enfants.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Le Pain Noir, d’Al. Martin, est paru aux éditions Nombre 7. 266 pages, 17 euros (papier), 7,99 euros (e-book). Plus d’informations ici.

Et aussi :

Engagé par ailleurs dans le monde associatif local, il est président de l’association de l’Art des producteurs aux consommateurs (ADPAC), qui regroupe 48 créateurs et auteurs du Gard et des départements limitrophes et qui organise ou participe à une vingtaine d’événements dans l’année, notamment à Pont-Saint-Esprit.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité