Actualités

NÎMES EN FERIA Nicolas Delprat : « Le Victor Hugo, vitrine de la feria nîmoise ! » 

Avec le toro monumental qui orne la façade de l'établissement du boulevard Victor-Hugo, le patron du bar éponyme crée chaque année l’événement lors de la feria. 

Objectif Gard : Le marathon des préparatifs de la feria a-t-il démarré ? 

Nicolas Delprat : Oui, ça fait bien longtemps ! Début janvier on commence par des réunions avec nos équipes. On travaille sur la musique, l’aspect scénique. Si les décors sont les mêmes, il y a toujours quelques nouveautés avec les jeux de lumière. On se réunit aussi pour se briefer sur le service : prix des boissons, fonctionnement des gobelets réutilisables… Toute la saison, nous avons une dizaine de salariés. Pendant la feria, notre effectif est multiplié par deux, voire trois.

« Je passe plus de temps à organiser les soirées qu’à en profiter » 

Vous êtes l’un des seuls patrons de bar à vous investir autant pour cette fête. Pourquoi ? 

J’adore la fête, surtout la partie organisationnelle. J’aime faire plaisir aux gens, les voir s’amuser. Quand j’étais plus jeune, je passais plus de temps à organiser les soirées avec mes copains, qu’à en profiter.  Il y a cinq ans, nous avons eu une discussion avec la mairie, soucieuse de revenir à des décorations rappelant plus l’identité nîmoise. D’où l’installation de notre toro. Le Victor Hugo veut être une vitrine de la feria nîmoise ! Je regarde ce qu'il se fait dans les autres villes comme au festival de Tomorrowland en Belgique. L’idée était de créer un décor aussi beau le jour que la nuit. C’était quand même un pari : cet investissement a coûté un peu plus de 40 000 €.  

Au-delà de l’amour de la fête, votre investissement a un but commercial…  

Bien entendu. Comme pour tous les commerces. La feria représente un grand pic d’activité, environ 10% de notre chiffre d’affaires, mais pas plus. Si demain, il n’y a plus de feria, on peut vivre. On se bouge toute l’année pour organiser des événements. 

En 2018, vous avez opté pour le thème La Casa de Papel. Qu’avez-vous choisi cette année ? 

C’est encore secret… Ce que je peux vous dire, c’est que l’on a décidé de mettre encore plus d’énergie sur le show : jeux de lumières, vidéos, performeurs… On diffusera chaque soir un petit extrait vidéo pour rappeler l’origine de la feria et de notre bodega. Beaucoup de Djs seront aussi présents : Yannis Alonzo, Mathis Bloc, Aziz Bena, Benedetto et Farina… C’est une mécanique bien huilée. Chaque créneau horaire aura son animation pour attirer le plus de monde possible.

« À Nîmes, la feria est plus chic » 

À Nîmes, certains disent que la feria est de moins en moins populaire au profit des lieux privés… 

Il y a toujours eu des lieux privés ! On dit ça maintenant parce qu’il y a moins d’endroits ouverts qu’avant. Donc, certaines bodegas refusent du monde. Forcément, on ne peut pas accéder partout. La feria de Nîmes a toujours été une feria un peu « champagne », plus chic que celles du sud-ouest. 

Depuis quelques années la Ville a mis en place plusieurs mesures. Qu’en pensez-vous ?

L'instauration des gobelets réutilisables a été une bonne chose. Les commerçants n’en n'achètent plus et ne passent plus leur temps à nettoyer leur rue. Idem pour le centre de secours place de la Madeleine et les barrières anti-intrusion. La volonté de maintenir les traditions taurines et camarguaises doit également être saluée. Si demain on cède, c’est toute une économie locale qui s’effondre.

Quel est votre meilleur souvenir de feria ? 

Lorsque nous avons installé notre toro. J’ai lu dans les yeux des festaïres la surprise et l’émerveillement. C’est comme un enfant qui rentre pour la première fois à Disney. D’ailleurs pour faire des trucs comme ça, je pense qu’il faut être un grand enfant.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité