A la uneFaits Divers

GARD Enquête en cours pour deux assassinats : les hommes identifiés et inconnus de la justice

Les forces de police et de gendarmerie sur place ce dimanche Photo : Objectif Gard

Une enquête pour " assassinats" est ouverte, selon le procureur adjoint, Stanislas Vallat, qui confirme la mort par projectile dans la tête des deux hommes retrouvés morts dimanche matin à Marguerittes.

Une autopsie a été réalisée ce mardi à l'institut médico-légal de Nîmes dirigé par le docteur Mounir Benslima et confirme les décès par balles des deux hommes retrouvés par un témoin, dimanche, sur la commune de Marguerittes. Une macabre découverte sur un sentier en terre de la commune, près du lycée agricole de Rodilhan, coincé entre la nationale qui relie Nîmes à Beaucaire et l'ancien chemin des Canaux. Les corps se trouvaient à toute proximité d'un verger au milieu du sentier emprunté par des véhicules du coin.

Une double exécution qui laisse perplexe les enquêteurs de gendarmerie, car d'habitude ce genre d’événement criminel est lié au trafic de stupéfiants et les victimes sont connues de la police ou la justice. Mais voilà, dans notre dossier Gardois, on est très loin du banditisme pour l'instant. Les victimes, deux habitants du Gard, dont un un vit dans un quartier résidentiel sur les hauteurs de Nîmes, l'autre dans un village proche, ne sont pas connues de l'autorité judiciaire et des forces de l'ordre. Des profils lisses qui interrogent par rapport à la violence des actes survenus dans la nuit de samedi à dimanche. Les deux hommes se fréquentaient, mais n'étaient pas de la même famille. C'est leurs proches qui ont alerté les gendarmes inquiets de ne pas avoir de nouvelles des deux hommes depuis le samedi matin.

Dimanche matin à 10h15, le secteur était totalement bouclé par les forces de l'ordre, tandis que les techniciens en identification criminelle de la gendarmerie ont investi les lieux pour procéder à de minutieuses investigations. L'exécution du mas de Laune, la propriété où ont été découverts les corps à Marguerittes, garde son mystère. Les gendarmes du groupement du Gard et de la Section de recherches de Nîmes multiplient les actes d'enquête et les auditions ce mardi.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité