A la uneActualitésPolitique

LE 7H50 de Thomas Vidal, maire de Val d’Aigoual : « Je souhaite poursuivre mon travail après 2020 »

Photo DR

Thomas Vidal est à la tête de la nouvelle commune du Gard, Val d'Aigoual depuis le 1er janvier 2019. Une nouvelle commune issue de la fusion de Valleraugue et Notre-Dame-de-la-Rouvière. Il a choisi Objectif Gard pour annoncer ses intentions dans le cadre des Municipales 2020. Il est l'invité du 7h50.

Objectif Gard : Après six mois d'existence, comment se porte la nouvelle commune Val d'Aigoual ?

Thomas Vidal : Le plus dur est passé. Nous avons beaucoup travaillé en amont pour anticiper et appréhender tout risque. Aujourd'hui, ça fonctionne. Les équipes issues des deux communes travaillent parfaitement ensemble tant d'un point de vue administratif que technique. Mais je voudrais rappeler que rien n'a disparu, parlons davantage de naissance. Ce sont deux communes qui, au final, ont fait le choix de s'unir. Nous avons aujourd'hui 30 agents compétents qui nous permettent de mieux spécialiser chacun dans des activités et domaines essentiels. Enfin, nous sommes mieux structurés aujourd'hui avec un directeur général des services et un directeur des services techniques. Reste aux élus à trouver la meilleure place dans cette organisation nouvelle.

Et du point de vue des finances ?

On est en train de finaliser le bulletin municipal et j'y explique à mes administrés que la commune nouvelle va bien. Nous avons un budget de fonctionnement de 3 millions environ et 2,5 millions pour les investissements. Pour 1 500 habitants, c'est très bien ! Nous avons un budget offensif qui doit nous permettre de répondre aux attentes de la population.

Vous avez quelques exemples en tête ?

Oui. Prenons l'ombrière de l'école de Notre-Dame. Sans la nouvelle commune, cela aurait été certainement plus difficile. Nous avons un devis en main pour lancer le projet. Idem pour la future maison en partage dont le coût est de 800 000 euros HT. Enfin, je pourrais vous prendre comme exemple la rénovation du village de gîtes du Mouretou qui est actuellement en gestion municipale. Notre projet structurant pour le territoire, salué par le Département, la Région et l'État, prévoit une réfection totale du bâtiment qui date de plus de 40 ans. Ce sont 13 gîtes à réhabiliter. Il nous faut miser sur l'avenir. C'est bon pour le tourisme des prochaines années.

Pour incarner l'avenir et tous les projets de Val Aigoual de 2020 à 2026, souhaitez-vous renouveler votre mandat ? En clair, serez-vous candidat en 2020 ?

Oui. Je souhaite poursuivre mon travail après 2020. L'avenir est là. Nous avons un bilan qui sur le papier est très positif. Valleraugue durant cinq ans est passé d'une dette par habitant de 4 000 euros environ à 1 400 euros. Sans la fusion, nous serions même à 900 euros de dettes par habitant. À notre prise de fonction, la commune était toute proche d'une mise sous tutelle. Pareil pour notre niveau d'endettement, qui est passé de 33 ans à 10 ans. Pour parvenir à ce résultat, nous avons travaillé avec deux années blanches en matière d'investissement, une réduction drastique des dépenses et la mise en place d'une délégation de service public pour la station de ski de Prat-Peyrot. D'un coût de 250 000 euros par an en régie, cette année, nous serons à 22 000 euros avec la DSP.

Pensez-vous devoir faire face à des listes d’opposition ?

Certainement une ou deux et c'est normal. La démocratie doit s'exprimer. Moi, je proposerai de poursuivre le travail entamé. Le tempo est le bon. Nous avons travaillé en responsabilité et les résultats sont là. J'ai envie de dire continuons comme cela. Les fondations sont bonnes, l'avenir se présente sous les meilleurs auspices.

Propos recueillis par Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité