ActualitésSociété

NÎMES La canicule plombe le début des soldes

Pour Morgane et New Yorker, ces soldes d'été 2019 se présentent bien (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Cette année, le début des soldes coïncide avec une période de canicule mémorable qui ne fait pas vraiment les affaires des commerçants, même si tous ne se plaignent pas...

Globalement, et à part les responsables des enseignes nationales et des franchisés qui ont interdiction de s'exprimer et renvoient systématiquement à leur direction la responsabilité de la communication, dans les quelques commerces indépendants que nous avons visité dans l'Écusson nîmois, on avait tendance à constater une affluence moindre que l'an passé pour ce démarrage des soldes d'été.

Pour Daniel, la réussite des soldes se jouera "sur la durée"... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Rue des Marchands (idéal pour prendre le pouls du commerce !), à l'enseigne Mac Dohan, Daniel, le gérant depuis 42 ans, ne décolérait pas contre... la Presse ! : "Pour ce début des soldes, c'est calme. C'est certainement à cause des médias qui ne cessent de faire peur aux gens avec la canicule, entame-t-il. Si ça a commencé doucement, j'ai quand même bon espoir que cela s'arrange dans les prochains jours." Et le même d'affiner son pronostic et son analyse : "Cette année, ça va se jouer sur la durée !" À condition quand même que la Presse se mêle de ce qui la regarde...

À l'image de sa souriante vendeuse, Framboise, chez Cabane on affiche un certain optimisme en ce début de période de soldes (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Un peu plus loin dans la même rue, Valérie Bassi, la gérante de la Cabane a constaté une affluence plus faible pour première journée en comparaison de l'an dernier. Rien d'alarmant pour elle : "Malgré la chaleur, ce matin on a bien travaillé et je pense qu'en fin de journée on va bien travailler aussi. On devrait passer aux horaires qu'ont adoptés les Espagnols et faire une coupure plus longue après la pause de midi."

Dans la Coupole des halles, chez New Yorker, la responsable adjointe, Morgane, n'a pas remarqué de changement particulier et semble plutôt satisfaite de la fréquentation d'un magasin, il est vrai climatisé et situé dans une galerie marchande qui l'est aussi... "On s'attendait à ne voir personne à cause de la canicule mais, après la première journée d'hier, on est plutôt content. On voit des personnes qui sont à la recherche d'un petit prix, des nouveaux clients, mais aussi notre clientèle habituelle", explique la souriante responsable, pour laquelle il n'existe pas de... fracture de la canicule.

Quoi qu'il en soit, on ne tirera le bilan de ces soldes d'été que bien plus tard puisque la période préférée des "fashion victimes" et des amateurs de bonnes affaires s'étirera jusqu'au 6 août prochain. D'ici là, la canicule ne devrait plus être qu'un mauvais souvenir et Daniel se sera - peut-être ! - réconcilié avec la Presse.

Philippe GAVILLET de PENEY

 

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité