Actualités

EN IMAGES Dernière ligne droite pour la gare TGV Nîmes-Pont du Gard

Le gros œuvre est terminé à 95% selon SNCF Réseau (Photo : droits réservés)

La SNCF a organisé, ce mercredi, une visite de presse pour dévoiler l‘avancement du chantier.

À six mois de l’ouverture, la centaine d’ouvriers restante (contre 150 au plus fort du chantier) sont à pied d’œuvre. Malgré la canicule estivale, ils mettent les bouchées doubles pour le jour J. Ce mercredi, une visite de presse a été organisée par la SNCF afin de montrer l’avancée du chantier. « Le gros œuvre est terminé à 95% », commente Soune Serre, du service communication SNCF Réseau.

Un commerce Relay

(Photo : droits réservés)

À l’entrée, l’avenue de la gare d’une longueur de 1,5 km est toujours en travaux. Elle donne sur un parking de 1000 places (courtes et longues durées), laissant entrevoir un espace boisé avant d’atteindre la gare. « C’est quand même rare d’avoir des espaces verts dans ce type d’infrastructure », affirme Franck Bolla, directeur d'opération chez SNCF Réseau.

Emplacement du futur Relay (Photo : droits réservés)

« Les utilisateurs qui empruntent le train au quotidien pourront contracter des abonnements pour stationner avec leur voiture. Si ce n’est pas le cas, une franchise gratuite de 20 à 30 minutes est prévue et le tarif pour une journée est de 15 euros, comme dans toutes les autres gares », indique Philippe Holstein, directeur délégué du projet Gares et Connexions.

À l'intérieur de la gare (Photo : droits réservés)

La gare présente un bâtiment à l’armature en verre. À côté, un autre bâtiment est accolé. Il s’agit du commerce multi-services dont l’exploitation sera confiée à l’enseigne Relay, lauréate de l’appel d’offres. « Un espace restauration, un tabac-presse, un dépannage alimentaire », note Philippe Holstein, « ce n’est pas une grande gare. Elle est trois fois moins grande que celle d’Avignon mais on voulait quand même un commerce. »

Voies passantes

Au niveau des quais, ceux du bas permettront aux 44 TER/jour Nîmes-centre/Nîmes Pont-du-Gard de s’arrêter, tandis que le quai supérieur sera réservé aux TGV. Aussi, « la gare routière à côté du Mas Larrier permettra d’accroître la correspondance en reliant par des bus navettes la gare de Nîmes centre », appuie Stéphane Bolla.

Au 15 décembre, 24 TGV desserviront la gare pour 1 million de passagers attendus en 2020. Sur le quai, des voies passantes laissent entrevoir la possibilité à des TGV de ne pas s’arrêter à Nîmes-Pont du Gard, notamment lors de la création d’un nouveau tronçon vers l’Espagne ou lorsque l’offre commerciale le proposera. « Pour l’instant, ce n’est pas le cas », ont insisté les protagonistes.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité