Actualités

GARD Les organisations syndicales s’alarment du projet « d’anéantissement » des finances publiques

(Photo archives Corentin Corger)

Après des mois de travail, la Direction départementale des finances publiques du Gard a mis sur pied une réforme qui doit restructurer l'ensemble du réseau gardois. Une réforme désormais soumise à la consultation jusqu'en octobre prochain. Les organisations syndicales du Gard sont vent debout contre cette réforme.

"Contrairement à l'annonce qui a été faite d'un réseau élargi et étoffé, cette réforme qualifiée de géographie revisitée est en fait une géographie « massacrée » qui va réduire les implantations de manière dramatique et sans précédent", font savoir l’intersyndicale DDFIP (direction départementale des finances publiques).

Pour preuve, selon le syndicat, le projet de supprimer les trésoreries d'Aigues Mortes, Aramon, Anduze, la Grand Combe, le Vigan, Pont-Saint-Esprit, Quissac, Remoulins, Saint-Ambroix, Saint-Chaptes, Saint-Gilles, Saint-Hippolyte-du-Fort, Uzès, Sommières, Vauvert, Villeneuve-lès-Avignon. Mais aussi trois services des impôts des entreprises de Bagnols et deux à Nîmes. Enfin, trois services des impôts des particuliers d'Uzès et deux à Nîmes.

"Impactant toute la population du Gard et de très nombreuses collectivités, cette réforme qui menace l'ensemble des agents est un plan social d'une extrême violence. Contrairement aux affirmations du gouvernement qui prétend étoffer le service public de proximité, c'est bel et bien de son anéantissement dont il est question."

"Combien de kilomètres le citoyen devra-t-il faire pour rencontrer un agent des finances publiques ?", s'alarment les organisations syndicales qui exigent "le retrait de ce projet" et souhaitent "impliquer la population et les élus locaux dans les mobilisations à venir."

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “GARD Les organisations syndicales s’alarment du projet « d’anéantissement » des finances publiques”

  1. Bien entendu, le gouvernement comptabilisé les « ins » et les « outs ». Ce plan ‘libère’ du foncier. Les personnels sont recasés dans les centres des impôts ou d’autres services ou bien partent en retraite anticipé ou bien sont à la rue… Plus de participation des citoyens à un service public en diminution mais aussi cher, voire plus cher. C’est gagnant-gagnant pour l’État. Bonne négociation les syndicats !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité