Faits Divers

GARD Trois mois de prison réclamé pour le vol d’un soutien-gorge

Le palais de justice de Nîmes. (Photo archive).

Un homme d'une trentaine d'années connu pour de nombreuses infractions a comparu, ce vendredi matin, devant la cour d'appel correctionnelle de Nîmes pour le vol... d'un soutien-gorge.

Il a fait appel de sa condamnation en première instance à trois mois de prison ferme. Le parquet général a demandé aujourd'hui la confirmation de cette sanction. Le prévenu a nié le vol et il a expliqué à l'audience qu'il avait été envoyé dans le supermarché par une amie. Il a affirmé que, pour lui, il s'agissait d'un seul lot.

Il est donc passé en caisse automatique en scannant un seul soutien-gorge. Après qu'il a été interpellé par un vigile, la police est arrivée sur place avant de le placer en garde à vue. Ce dossier ne serait probablement jamais arrivé devant une juridiction si le prévenu n'avait pas un casier judiciaire ressemblant à un puits sans fond.

Il est connu pour de nombreux délits liés à des stupéfiants et des vols. " j'aimerais que l'on ne me juge pas sur mon casier judiciaire mais sur les faits", a demandé le mis en cause, qui nie farouchement le vol du dessous féminin.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité