A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

EXPRESSION Homophobie : êtes-vous favorable aux interruptions de match ?

Tous les samedis à 12h, Objectif Gard vous donne la parole. À travers les réseaux sociaux, nous posons une question à nos lecteurs sur un sujet d'actualité. Les résultats du sondage sont à découvrir maintenant.

Une banderole des Ultras nîmois à l'adresse de la LFP (Photo Anthony Maurin)

Depuis la reprise du championnat de France, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de durcir le ton concernant les chants à caractère homophobe dans les stades. Depuis le 16 août, plusieurs rencontres de Ligue 2 et de Ligue 1 ont dû être interrompues pendant plusieurs minutes à l’initiative des arbitres pour faire cesser chants, slogans insultants et banderoles injurieuses de la part de certains groupes de supporteurs.

La commission de discipline de la LFP n'a pas tardé à sanctionner. Cette semaine, c'est le club de Caen (L2) qui a subi les foudres de la Ligue pour des chants à caractère discriminatoire à Niort. Elle avait déjà sanctionné l'AC Ajaccio et l'AS Nancy pour les mêmes raisons. Nantes, Toulouse, Brest, Monaco, Sochaux, Nancy, Troyes, l'ACA, Le Mans et le Nîmes Olympique ont écopé d'un rappel à l'ordre pour les « propos insultants » de leurs supporters.

La lutte contre l’homophobie tourne donc au bras de fer entre les supporters et la Ligue de football professionnel. Pour les uns, ces insultes sont d'un autre âge. Pour les spectateurs de stade, il s'agit ni plus ni moins que de chants traditionnels et potaches relevant du folklore et de la rivalité entre supporters de certaines équipes, sans aucune volonté de stigmatiser et de nuire à qui que ce soit.

Même le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, est sorti de sa réserve pour calmer le jeu : "Le football ne peut pas être pris en otage pour des propos vulgaires. Ce n'est pas le foot mais la société en général qui doit y réfléchir, à l’école ou dans les entreprises, partout. On a l’impression que, tout à coup, tous les stades sont devenus des lieux homophobes."

Objectif Gard a posé directement la question à ses lecteurs (sur notre page Facebook) :

Êtes-vous favorable aux interruptions de match de football en cas de chants dits "homophobes" ?

Plus de 1 700 votants gardois sont majoritairement (61%) favorables aux arrêts de matches. Ils sont 39% au contraire à penser que les rencontres doivent être absolument interrompues pour faire cesser les chants dits "homophobes".

Florilège des commentaires de nos lecteurs :

Olivier : "Je pense même qu'il faudrait qu'ils soient arrêtés et défaite de l'équipe qui reçoit...
Sinon c'est des coups d'épées dans l'eau, de mon point de vue!!"

Khellil : "Les spectateurs et téléspectateurs qui paye une fortune pour assister aux matchs n’ont pas à subir ces interruptions et encore moins les joueurs qui sont stoppés en plein match c’est vraiment gênant.Les terrain de foot ne sont pas des tribunaux. Si des mesures doivent être prise que ce soit fait en amont. Toujours dans la réaction jamais dans l’action notre foot français..."

Claire : "Suis pas pour l arrêt des matchs mais faut surtout surveiller les.entrées au stade pas normal les banderoles injurieuse. ."

Damien : "Le manque d intelligence des supporters ne se réglera pas en arrêtant les rencontres"

Jean Philippe : "Si ils chantent " a la queue le le " doit on considérer qu'il s'agit d'homophobie ???"

Numa : "Faut arrêter avec cette histoire de chant ça toujours existé je vois pas pourquoi il faudrait interrompre un match de foot se n'est pas un chant homophobe. Si certains sont choqués je les invite à aller voir un match de tennis"

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité