Actualités

GRAND AVIGNON Opération déminage avant réception des nouvelles factures d’eau

Opération déminage pour les élus, dont le président du Grand Avignon Patrick Vacaris (à D.) et le délégataire (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Depuis le 1er janvier dernier, les Avignonnais ont vu leur service d’eau potable passer de Véolia à Suez. Alors que les premières factures arrivent, et avec elles un certain nombre de questions, élus et délégataire ont organisé une conférence de presse jeudi. L’occasion de savoir ce qui attend cinq communes gardoises du Grand Avignon d’ici un an.

Intransigeant : c’est pour le moins le visage qu’a montré le président du Grand Avignon Patrick Vacaris lors de cette conférence de presse. « Ça, c’est votre boulot », renverra-t-il régulièrement, en pointant Julien Nialon, le directeur général d’Eau du Grand Avignon, la société dédiée gérée par le nouveau délégataire Suez. Une société qui a donc récupéré l’eau potable d’Avignon le 1er janvier dernier, avant de la récupérer aussi pour Villeneuve, les Angles, Pujaut, Sauveterre, Roquemaure, Morières et Jonquerettes au 1er janvier 2021.

Intransigeant, car le président du Grand Avignon sait que les premières factures vont faire office de crash-test : « nous sommes dans une année de transition », martèlera-t-il, une année où les usagers avignonnais vont payer leur eau de 2019 en une fois, même s’ils étaient mensualisés auparavant. « Nous avons engagé la relève des 54 000 compteurs d’Avignon pour émettre une facture unique pour 2019, explique Julien Nialon. Cette année les usagers en auront deux : une de reliquat de l’ancien délégataire, et une d’Eau du Grand Avignon, ce qui peut-être perturbant. » Les factures sont en cours d’émission, et seront toutes envoyées sous forme papier d’ici le 15 novembre.

Un tarif en baisse pour la plupart des usagers

Certains risquent donc d’avoir la surprise d’une facture à trois chiffres alors qu’ils étaient habitués à un paiement mensualisé moins douloureux. Pourtant, « 70 % des usagers avignonnais verront leur facture baisser », affirme le directeur des services techniques du Grand Avignon Jérôme Gelly, alors que le tarif du mètre cube augmentera sensiblement pour les plus gros consommateurs. Et, rappelle Patrick Vacaris, les tarifs sont bas dans le Grand Avignon : « pour 120 mètres cubes, la consommation moyenne, nous sommes à 351 euros, contre 484 euros pour la moyenne nationale. » Ainsi, si l’Agglo a fait le choix d’augmenter la surtaxe, sa part de la facture, « pour investir sur les plus de 400 kilomètres de réseau et les ouvrages techniques », poursuit le DST, « les tarifs baissent car on a bien négocié », glisse Patrick Vacaris. En clair : la première facture sera un peu en trompe-l’oeil.

Reste que son paiement risque d’être un peu difficile pour les ménages les plus fragiles. « J’exige une bienveillance sur les demandes d’échelonnement », lancera Patrick Vacaris. Le directeur d’Eau du Grand Avignon affirmera que des échéanciers de 3 à 6 mois seraient proposés, et que les usagers souhaitant être mensualisés pourront l’être, seulement après réception de la première facture. D’ailleurs, s’ils étaient déjà usagers avant le changement de délégataire, ils ne paieront pas de frais d’accès au service. C’est la moindre des choses, mais ça va mieux en le disant.

Voilà pour Avignon, qui ouvre donc la voie aux sept communes, dont cinq gardoises, qui vont passer chez le même délégataire le 1er janvier 2021. « Pour le Gard, il y aura 20 000 compteurs concernés, donc le décalage sera moins fort », commente Jérôme Gelly. Reste que la bascule sera la même.

Alors « nous allons faire de la pédagogie », résume Julien Nialon. Ainsi, les usagers qui ont renseigné leur numéro de téléphone seront appelés, histoire de leur expliquer ce qui est écrit ci-dessus. Un numéro est à disposition : 09 77 40 84 60, et un accueil physique est disponible au Pontet, 231 allée de Vire-Abeille. Un site internet dédié est en ligne : eaugrandavignon.fr.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

Le point sur le remboursement des compteurs : il y a de l’eau dans le gaz entre le Grand Avignon et l’ancien délégataire d’Avignon, à propos du remboursement des compteurs d’eau. Une modalité prévue dans l’avenant visant à réduire la durée de la délégation de service public, « mais après analyse contradictoire », rappelle Patrick Vacaris. Aujourd’hui, Véolia réclame à l’Agglo près d’1,5 million d’euros, une somme que l’intercommunalité ne compte pas payer pour l’instant. « Nous avons des demandes très précises, il ne répond pas, tant qu’il ne répondra pas, on ne paiera pas », expliquera le président de l’Agglo. « L’ancien délégataire nous a mis en demeure, il fait du lobbying, mais je m’en contrefiche », conclura Patrick Vacaris.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité