ActualitésSociété

NÎMES Le Musée de la romanité prépare un grand week-end

Le musée nîmois participe pour la première fois aux Journées nationales de l’architecture !

(Photo Anthony Maurin)

Les 18, 19, et 20 octobre 2019, le Musée de la romanité se dévoile pour vous à l’occasion des Journées nationales de l’architecture, et invite l’agence d'Élizabeth de Portzamparc, à l’origine du bâtiment. Découvrez les dessous du musée grâce à une programmation sur-mesure conçue spécialement pour ces trois journées.

Tout débutera par une conférence donnée le vendredi 18 octobre à 18h30 par par Élizabeth de Portzamparc, l'architecte qui a réalisé la structure nîmoise. La conférence portera sur "Une nouvelle architecture, l’architecture de liens" et le public y verra, à travers ce moment unique, Élizabeth de Portzamparc évoquer ce qu’elle appelle "l’architecture de liens".

Elle voit dans l’acte d’architecture la juxtaposition d’un lieu, d’un bâtiment et de son "contenu". Le lieu peut alors être considéré comme un écosystème particulier, accueillant un bâtiment / édifice faisant office d’abri à son contenu, dans le cas du musée, les hommes et leurs œuvres. La conférence sera suivie d’une dédicace du dernier ouvrage d’Élizabeth de Portzamparc, "Musée de la Romanité à Nîmes" (éd. Alternatives – Gallimard, 2019).

(Photo Anthony Maurin)

Les 17, 18 et 19 octobre prochains auront lieu des visites guidées architecturales à 11h et 15h30. Des architectes de l’agence 2Portzamparc ayant participé au projet du musée proposeront de prendre part à une balade architecturale inédite. Du parvis des arènes pour observer la façade légère et ondulante, aux choix scénographiques et muséographiques réalisés dans les collections permanentes, en passant par la rue romaine et l’Atrium qui font le lien avec le jardin archéologique, l’architecture du musée n’aura (presque) plus de secrets pour vous...

Enfin, une exposition éphémère aura lieu ce même week-end. Cette exposition rendra compte des différents enjeux au centre du travail d’Élizabeth de Portzamparc et la manière dont ils se déclinent dans le cas du musée, mais aussi de la filiation intellectuelle que le Musée de la romanité entretient avec ses autres projets. Une nouvelle façon de faire le lien que l’on découvre à travers plusieurs documents de travail - photos, esquisses, maquette, etc. - et dans différents espaces du musée : hall, jardin archéologique, toit-terrasse, rue romaine, etc.

La première conférence au lieu à l'Auditorium du musée au 4, rue de la République (gratuit – dans la limite des places disponibles). Les visites guidées sont d'une durée de 1h30 et coûtent 12 euros en tarif plein (9 euros en réduit). L'exposition est quant à elle gratuite et libre d'accès.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité