ActualitésSociété

NÎMES Olivier de Benoist dévoile son « petit dernier »

Samedi 7 décembre prochain à 20h30, l'humoriste sera à l'Atria pour présenter son nouveau spectacle.

Olivier de Benoist (Photo Pascal ITO).

Ah, voilà un humoriste à l'allure changeante ! Charismatique, charpenté et d'une haute lignée, Olivier de Benoist n'est pas là par hasard. S'extraire du monde qui était le sien pour s'ancrer dans une vie de bohème demande un effort quasi surhumain. Il l'a fait en se révélant aux yeux du grand public lors de l'émission de Laurent Ruquier " On ne demande qu'à en rire ".

Après des années d'écriture et de scène, il nous livre pour son dernier spectacle une nouvelle histoire, humaine, de son âge. À chaque fois qu’Olivier de Benoist a un enfant, il fait un one-man-show. Comme il en a eu un quatrième, il revient avec un nouveau spectacle.

Après avoir beaucoup parlé de sa belle-mère et de sa femme dans ses premiers spectacles, il a décidé de se fâcher avec les seuls membres de sa famille qui le supportaient encore : ses enfants. Dans cette véritable ode à la contraception qu’est " Le Petit Dernier ", ODB vous prodiguera moult conseils puisés dans son expérience de père de quatre charmants bambins.

Olivier de Benoist (Photo Pascal ITO)

Car si avoir un enfant a de bons côtés, tout le monde se rappelle de la joie intense ressentie lorsque votre enfant dit pour la première fois " Papa ", " Maman " ou " Je m’en vais, j’ai pris un appart ", il n’en reste pas moins que le supporter pendant plus de 18 ans n’est pas une sinécure.

L'humoriste qui brûle les planches sait faire rire comme personne. Un humour noir souvent, cynique très souvent, mais une justesse dans le ton donné et dans le propos lâché. Rien de dégradant ni de contre nature. Surtout au tournant moderne de la vie des hommes...

En effet et pendant la majeure partie de l’histoire de l’humanité, élever les enfants était une tâche exclusivement féminine. Aujourd’hui, les choses ont enfin changé. Olivier de Benoist en est très content. Car les hommes sont bien meilleurs que les femmes quand il s’agit de s’occuper de leur progéniture. Fort de l’expérience acquise avec ses quatre enfants, Olivier de Benoist entend enfin révéler aux femmes les secrets d’une éducation réussie.

Pour conclure, quand ODB a appris qu’élever un enfant de 0 à 18 ans ça coûtait 50 000 euros, il a dit à sa progéniture " Je vous file les 50 000 tout de suite et vous partez ! " Malheureusement, ils sont toujours là...

Tarif : 36 euros en placement libre, renseignements et réservations : 04.67.50.39.56 et points de vente habituels.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité