Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Le conseil municipal n’abandonne pas la trésorerie

Jeudi soir, lors du conseil municipal de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Alors que Bagnols/ Cèze a finalement obtenu le maintien du service des impôts aux entreprises dans sa trésorerie, celle de Pont-Saint-Esprit doit toujours purement et simplement fermer ses portes au 1er janvier 2021.

Une décision prise par le directeur des Finances publiques dans le cadre de la réorganisation des services fiscaux et annoncée le 16 juillet dernier. Depuis, la mairie de Pont ne lâche pas sa trésorerie, et a mis une motion au vote jeudi soir lors de la séance du conseil municipal.

Dans ce texte, lu par le maire, Claire Lapeyronie, il est rappelé que « la trésorerie de Pont-Saint-Esprit fournit un service de proximité au quotidien auprès de la population et des élus locaux du canton. L’accès au service public pour tout citoyen constitue un droit fondamental. » Poursuivant sa lecture, Claire Lapeyronie estime que « notre bassin de vie se verrait directement pénalisé par cette fermeture qui aurait pour conséquence l’éloignement des services à la population et la perte d’un service majeur à Pont. »

« Cette fermeture constitue un mauvais signal envers les territoires ruraux et risque d’amplifier les inégalités territoriales », affirmera par ailleurs la première édile avant de demander une nouvelle fois « le maintien des services de la trésorerie de Pont-Saint-Esprit en tant que site de proximité. » La motion sera votée à l’unanimité.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

Le retrait. La délibération concernant le bilan de la concertation du dispositif de résorption de l’habitat indigne a été retirée de l’ordre du jour. « Nous proposons de relancer une nouvelle concertation, et de faire le bilan au conseil municipal de décembre », expliquera Claire Lapeyronie.

Le recrutement. Le conseil municipal a voté à l’unanimité la création de trois postes d’agents contractuels non permanents. Ils renforceront le service propreté et le brigade environnement afin de lutter contre les incivilités.

La subvention. Une demande de subvention au Département de 165 500 euros a été votée à l’unanimité pour la première tranche de restauration des escaliers Saint-Pierre. L’occasion pour l’opposant Frédéric Duplan de demander des nouvelles du Loto du Patrimoine, que les escaliers ont intégré. « Nous n’avons pas encore le montant », répondra l’adjoint à l’urbanisme Christian Jourdan. Le montant du loto viendra diminuer celui de l’autofinancement prévu dans cette tranche, tout comme 100 000 euros de l’assureur Axa et 10 000 euros de la caisse locale du Crédit agricole. « Cet escalier a plein de bonnes fées qui se penchent sur son berceau », commentera Claire Lapeyronie.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité