ActualitésSociété

NÎMES L’accélérateur de tourisme nouvelle génération

Le premier épisode de la saison 2 de la websérie de l'Open tourisme lab sort aujourd'hui.

Déjà deux saisons qu’Open tourisme tab, premier accélérateur de start-up thématisé tourisme et innovation en France, accompagne les start-up qui font et feront le tourisme de demain. Start-up, la websérie, en est elle aussi à sa deuxième saison.

2018 avait été une bonne année pour l’Open tourisme lab qui a tenté d’innover par une communication nouvelle avec trois épisodes d’une websérie réalisée par K-Prodz, une pépite de start-up qui fait partie de la promotion 2019 (et qui est la seule entreprise gardoise parmi les 15 de la promo !).

Pour 2019, rebelote, une nouvelle saison s’apprête à sortir. La saison deux. « Nous voulons présenter de manière innovante, originale et impactante l’accompagnement que nous proposons aux startups via notre programme d’accélération. Pourquoi le choix de la verticale de l’hôtellerie pour cette web-série ? Tout naturellement parce que le parrain de la promotion actuelle n’est autre que le groupe Maison Albar et car, cette année, nous accompagnons beaucoup de start-up proposant des innovations dans ce secteur ! », déroule Élodie Geoffroy de l’Open tourisme lab.

Une capture d'écran de la saison 2 de Start-up!

Forcément, OTL a fait confiance à K-Prodz pour accomplir et réussir cette tâche. « Il fallait faire connaître Open tourisme lab et ses partenaires. Une websérie est un bon moyen pour augmenter sa notoriété. Les images sont dynamiques et certains « start-uper » sont touchés par cet univers », affirme Quentin Uriel, le patron de K-Prodz, qui a tourné pendant dix jours dont deux journées pleines en terre londonienne.

Des clichés locaux comme Nîmes, la gare ou le Pont du Gard mais aussi une image dynamique et étrangère avec les plus beaux spots londoniens de l’Angleterre innovante. « On mise sur cette websérie pour faire comprendre ce que nous faisons en donnant une bonne image et un lien direct avec notre activité », poursuit Élodie Geoffroy.

Le teaser déjà en ligne, le premier des trois épisodes sort aujourd’hui. Les autres suivront les deux prochains vendredis. « K-Prodz était la seule société que nous connaissons à avoir cette qualité de production. On parle d’une idée, ils trouvent le scénario, recrutent les personnages, tournent les épisodes, les montent, en font la promotion… C’est complet et innovant car utiliser les codes du cinéma pour une proposition de communication, c’est malin ! En plus, ils sont chez nous car nous les accompagnons », explique Élodie Geoffroy.

En effet, les dirigeants d’OTL connaissaient déjà K-Prodz pour avoir suivi l’aventure Nemausus qui va d’ailleurs recommencer bientôt. OTL n’avait pas forcément pensée à une websérie mais comme le cahier des charges était maigrichon et que la confiance était totale… « On leur a proposé et ça a fonctionné immédiatement ». K-Prodz va aller en Grèce avec OpeNîmes tourisme pour un festival où sa websérie « Vacances à domicile » sera primée ! Avec cette deuxième saison, l’OTL et K-Prodz vont concourir dans des festivals.

Dans les locaux de l'OTL (Photo Archives Anthony Maurin).

Pour Quentin Uriel, « Les start-up ont un univers bien à elles. Elles sont rigolotes. Elles ont un vocabulaire spécial et nous avons essayé de leur faire honneur. Les épisodes sont courts et dynamiques, rythmés en trois actes. Tout est divisé en trois parties. C’est ultra efficace car nous sommes en partie à Londres, mais aussi à Paris et à Nîmes en passant par le Pont du Gard. Ça parle anglais et français… Ceux qui n’ont pas vu la première saison pourront la trouver facilement ! »

L’OTL va d’ailleurs commencer à s’intéresser à l’accompagnement de start-up internationales, il y a de la demande. Les gens ont peur quand ils entendent Nîmes mais l’OTL est là pour les rassurer. « On peut les faire venir juste deux jours par mois, nous sommes flexibles ! De plus, ici, il y a de belles choses à découvrir. Nous avons aussi des partenaires sur toutes les verticales du tourisme et comptons prochainement créer un pôle design et innovation », lance Élodie Geoffroy.

Un pôle design et innovation ? Pour faire quoi ? Tester de nouveaux dispositifs de comptage de fréquentation sur des itinéraires donnés ou tout simplement créer une destination comme ils sont en train de le faire avec le Mercantour et la Ligurie à travers les Alpes et la Méditerranée.

Contact : OTL sur les réseaux sociaux.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité