ActualitésPolitique

NÎMES MÉTROPOLE Yvan Lachaud : « Si je deviens maire de Nîmes… »

Yvan Lachaud, président Centriste de Nîmes métropole et candidat aux municipales nîmoises. Ex-allié de l’actuel maire de Nîmes Jean-Paul Fournier, le Républicain a mis fin à cette union fin 2017 (Photo : Coralie Mollaret)
Les élus de Nîmes métropole tiennent un nouveau communautaire communautaire mardi 12 novembre (Photo : droits réservés)

À cinq mois des Municipales, le président centriste de Nîmes métropole, Yvan Lachaud, présentera le 12 novembre ses choix politiques pour les quatre ans à venir.

Il ne reste que cinq mois. Cinq petits mois et trois conseils communautaires avant les élections municipales de mars 2020. Autant dire qu’au Colisée, la tension est palpable. La séance publique qui se prépare, le 12 novembre, laissera peu de monde indifférent. À Droite comme à Gauche, en passant par le Rassemblement national, les élus fourbissent leurs armes. Et ça risque de faire du bruit…

Mardi prochain, Yvan Lachaud - qui attend de savoir s’il aura le soutien de La République en marche aux municipales à Nîmes - présentera les grandes orientations de sa politique à travers le ROB (Rapport d’orientation budgétaire). Une obligation légale avant le vote du budget prévu le 3 décembre. L’élu qui gouverne (et qui veut continuer de gouverner) prévoit large : « Nos projections courent jusqu’à 2023. Nous n’étions pas obligés de faire ça ».

Ainsi, « fin 2018, notre ratio de désendettement s’établissait à 7,1 années. Il sera de 10 ans fin 2019. » La dette, c'est l'angle d'attaque de l’opposition. « Dans le document, il est écrit que le ratio de désendettement pour 2023 s’établit à 12,4 M€ !, peste un élu de la Droite nîmoise. C’est plus que ce que l’État nous impose. » Une critique à laquelle Yvan Lachaud répond : « Le budget de Nîmes métropole est différent des autres collectivités, puisque nos différents budgets s’autofinancent. »

Passage en Communauté urbaine

Le centriste est malin. Pour poursuivre ses investissements (extension de la ligne 1 du Tram’bus, mise en service de la ligne 2 jusqu’à Paloma...), Yvan Lachaud compte sur l’évolution des statuts de Nîmes métropole : « Si je deviens maire de Nîmes et que je préside l’Agglo, je passerai en Communauté urbaine. Ça nous rapportera 7 M€ supplémentaires de la part de l’État. » De quoi compenser le montant de la baisse des dotations.

Maire de Nîmes, Yvan Lachaud débloquerait également une subvention pour la réalisation de la ligne T2 : « Tout le monde nous aide, sauf la Ville ! » Alors bien sûr, « ce ne sont que des projections », affirme-t-il, confirmant « qu'une autre majorité pourrait faire d'autres choix en diminuant pourquoi pas les fonds de concours. » Ces crédits sonnants et trébuchants si chers aux maires de l'Agglo…

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité