Faits Divers

NÎMES Tribunal : le trafiquant tutoie la juge et salue ses copains dans la salle d’audience

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo archive Tony Duret / Objectif Gard

On peut affirmer que son passage devant le tribunal n'est pas un sujet d'angoisse pour cet homme, âgé de 21 ans...

Déjà plusieurs fois condamné et interpellé pour des trafics de stupéfiants, il est arrivé, mercredi, détendu devant la juridiction pénale. C'est pour avoir vendu de la drogue au quartier de Bachelas, à Nîmes, que le prévenu devait cette fois s'expliquer en correctionnelle. Une explication qui va tourner court, car il ne veut rien dire, il protège ses complices et ne se risque pas d'évoquer le moindre détail du juteux trafic.

Dans le box, entre deux agents de l'administration pénitentiaire, il regarde régulièrement et sourit à des copains dans la salle d'audience. Il salue discrètement d'autres soutiens. S'il refuse de donner le moindre détail du trafic, la juge essaie de savoir quel est son avenir professionnel. "T'inquiète !", répond du tac-au-tac le mis en cause au président du tribunal.

Un trafiquant bien connu de la police, qui est sorti de garde à vue le 7 mai dernier pour un trafic de stupéfiants et qui a été interpellé le 28 mai pour les même faits. Là aussi la justice lui a fait une fleur puisqu'il a été convoqué devant le tribunal correctionnel et s'est vu ordonner un contrôle judiciaire.

Un contrôle judiciaire qu'il a oublié de respecter, car il a été de nouveau arrêté en train de dealer le 3 juin dernier. "Il n'entend jamais les avertissements judiciaires. Il ne veut travailler que dans le trafic de stupéfiants", dénonce le substitut du procureur en réclamant 8 mois de prison à l'encontre du prévenu.

Un homme qui purge une autre peine et qui est libérable en juin 2020... Le tribunal a complété hier son casier judiciaire en lui infligeant une nouvelle sanction de 8 mois de prison.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “NÎMES Tribunal : le trafiquant tutoie la juge et salue ses copains dans la salle d’audience”

  1. « Moi je ne m’en fais pas
    Ces petites misères
    Seront passagères
    Tout ça s’arrangera
    Je n’ai pas un caractère
    A me faire du tracas
    Croyez-moi sur terre
    Faut jamais s’en faire
    Moi je ne m’en fais pas  »

    Maurice Chevalier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité