ActualitésSports GardUSAM

USAM Vous reprendrez bien une coupe ?

Arrêté par Toulouse en Coupe de la Ligue, Acquevillo et les Nîmois espèrent poursuivre leur chemin en Coupe de France (Photo USAM)

Éliminée mercredi en quart de finale de la Coupe de la Ligue par Toulouse, l'USAM enchaîne ce samedi avec la Coupe de France. Une compétition que Nîmes débute à Dijon (Proligue) en 16e de finale (coup d'envoi à 20h30).

La déception était forcément grande dans le vestiaire usamiste après l'élimination, à domicile, par Toulouse (37-40) en quart de finale de la Coupe de la Ligue. Voilà une première porte qui se referme pour Nîmes dans l'espoir de se qualifier à nouveau pour la Coupe EHF en fin de saison. "On est rapidement passé à autre chose", confirme l'entraîneur Franck Maurice. Hasard du calendrier, une deuxième porte s'ouvre dans la foulée : la Coupe de France avec un 16e de finale à disputer à Dijon (Proligue).

Une compétition chère aux Gardois qui l'ont emporté trois fois dans leur illustre passé en 1985, 1986 et 1994. La meilleure performance de la génération actuelle reste cette finale perdue face au PSG (26-32) en 2018. La saison dernière Nîmes avait chuté en 8e de finale à Nantes (23-21). Avec ce tirage, on se dit que la Green team, largement favorite de cette confrontation, se doit d'atteindre au moins ce même stade.

Dijon évolue en Proligue, la deuxième division du hand français, et se positionne au 9e rang avec deux victoires consécutives au compteur. Une équipe du milieu de tableau "qui nous avait un petit peu embêté au Tournoi du soleil", se souvient Franck Maurice. En août dernier, l'USAM s'était imposée de justesse 29-28 mais le contexte était complètement différent. Les Gardois terminaient une préparation physique très éreintante.

Cinq joueurs absents

Pour ce déplacement, Nîmes est privé de cinq joueurs dont trois en défense. Quentin Dupuy souffre d'une fracture au cinquième métatarse du pied droit. Il passe de nouveaux examens dans quinze jours pour savoir s'il doit subir ou non une opération. En fonction des résultats, son indisponibilité peut varier entre deux et quatre mois. Rémi Salou a été laissé au repos par rapport à des douleurs à un genou et Nicolas Nieto est malade. Deux joueurs qui devraient être rétablis pour la réception d'Istres, mercredi, en Lidl Starligue.

S'ajoutent également les absences d'O'Brian Nyateu, qui évite l'opération du nez et qui pourrait revenir à l'entraînement dès la semaine prochaine, et de Micke Brasseleur. Touché à la cuisse, l'arrière droit est out jusqu'à début janvier. L'occasion pour le staff de donner du temps de jeu à un groupe de 15 joueurs, rejoint par Romain Tesio, Alexis Biagui et Damien Gibernon.

C'est la première fois que l'arrière droit de l'équipe réserve intègre le groupe professionnel. Avec ce turnover imposé, Michaël Guigou devrait jouer sur la base arrière venant épauler une défense neuve. "On est obligé de défendre avec une charnière inédite : Padolus et Kaabeche vont avoir du temps de jeu", anticipe l'entraîneur. L'occasion de se montrer pour ceux qui ont moins de temps de jeu car la saison va être très longue et tout le monde risque d'être sollicité.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité