A la uneActualités

CAISSARGUES Une marche interreligieuse pour la paix jusqu’à Saint-Gilles

Chacun éclaire sa bougie avant de partir (Photo Corentin Corger)

Ce mercredi, s'est déroulée la 16e édition de la marche interreligieuse de Caissargues jusqu'à Saint-Gilles. Un rassemblement pour la paix où toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Chaque année durant la période de l'Avent a lieu la Lumière de la Paix de Bethléem. Allumée dans la grotte de la nativité à Bethléem (Israël), cette lumière est rapportée à Vienne (Autriche) par les scouts chrétiens avant d'être transmise de main en main partout en Europe. Et même jusque dans le Gard où ce symbole de paix est diffusé depuis 16 ans par l'association "Accueil et Traditions St Gilles/ St Jacques".

Pour l'occasion, une grande marche est organisée durant laquelle les croyants de toutes les confessions peuvent se joindre. Et même les athées : "c'est ouvert à tous ceux qui veulent s'associer à une démarche de paix", souligne Rolland Morcillo, trésorier de l'association saint-gilloise. Une initiative partie du constat des différentes communautés qui existent dans la cité camarguaise et dans une volonté d'apporter une contribution pour rassembler ces populations.

Les lanternes sont éclairées, c'est l'heure de partir (Photo Corentin Corger)

Quoi de mieux que de marcher ensemble pour découvrir son prochain. Devant l'église de Caissargues, ils étaient un peu plus de cinquante rassemblés au départ de cette marche. Après une courte célébration pour rappeler le contexte, c'est l'heure de partir en ayant au préalable allumé sa bougie ou sa lanterne, le symbole de cette mobilisation que chacun amène ensuite dans son foyer pour diffuser la paix durant les fêtes.

Une vingtaine de kilomètres à parcourir en partant pour la première fois de Caissargues. Un nouvel itinéraire inauguré pour des questions de sécurité en empruntant uniquement le GR 700 et plus les axes routiers. Le Château de la Tuilerie et le Prieuré d’Estagel servent d'étapes intermédiaires où d'autres fidèles en profitent pour intégrer le cortège. "On a même des familles qui terminent avec nous", sourit Rolland.

Philippe, protestant, participe à cette marche depuis plus de dix ans (Photo Corentin Corger)

Après une après-midi d'efforts qui trouve son point de chute vers 20h à Saint-Gilles, place au réconfort. Les marcheurs passent d'abord par le temple puis l'église et finissent par la mosquée avant de se restaurer. Un grand repas interreligieux où environ 200 personnes partagent la soupe apportée par les musulmans, la fougasse des chrétiens et les fruits des protestants.

Une convivialité que Philippe, protestant, apprécie : "ça fait une bonne dizaine d'année que je fais la marche. Ce qui me plaît c'est l'accueil par chacune des religions et cet échange. On voit même les gens qui nous attendent au canal de Saint-Gilles." Un moment agréable qui ne peut que renforcer la mixité et le bien-vivre ensemble.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité