ActualitésNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE Incidents avec les forces de l’ordre : le point sur les actions prévues par les supporters

Le président de Nemausus 2013 veut des explications (Photos archives Objectif Gard)

Cyril Roure, président de l'association Nemausus 2013, fait le point sur les actions qu'il souhaite mener suite aux incidents avec les forces de l'ordre au retour du déplacement avorté à Marseille. 

Objectif Gard : On vous a quitté samedi dernier lors d'un rassemblement au stade des Costières à l'issue duquel vous évoquiez votre volonté de porter plainte collectivement. Qu'en est-il aujourd'hui ? 

Cyril Roure : Nous nous sommes rendus au commissariat. Ils nous ont expliqué qu'ils ne prendraient que des plaintes individuelles de personnes blessées avec un certificat médical à l'appui. Je sais que le chauffeur de l'un des cars et qu'une femme touchée à la main par une grenade de désencerclement l'ont fait. Pour le reste, les gens ont l'air résigné. De mon côté, j'ai contacté un avocat et j'envisage de porter plainte au nom de l'association contre ces violences policières.

Quel est le but de ces démarches ? 

On ne cherche pas à récupérer de l'argent mais à avoir de vraies réponses des préfectures du Gard et des Bouches-du-Rhône. Pourquoi aucun bus n'a-t-il pu sortir de l'autoroute pour pouvoir aller voir le match dans un bar alors qu'aucun arrêté ne nous l'interdisait ? Pourquoi nous a-t-on suivi jusqu'à nos voitures pour nous gazer au lieu de nous laisser tranquille une fois sortis de l'autoroute à Nîmes-centre ? L'objectif c'est que les deux préfectures s'expriment sur ce qu'il s'est vraiment passé. Nous avons été traités comme du bétail. Je veux savoir pourquoi afin que cela ne se reproduise plus.

Vous avez aussi décidé de boycotter les cinq premières minutes du match aux Costières contre Reims. Pour quelle raison ? 

Pour protester contre le silence du club. Les fans font des sacrifices à longueur de saison pour le supporter partout en France. Alors, dans des moments comme celui-là, on aurait aimé avoir un petit mot de compassion. Au lieu de ça, nous avons l'impression d'être complètement lâchés par le Nîmes Olympique. Alors même si nous savons que les joueurs ont besoin de notre soutien, nous voulons marquer le coup. Mais que les choses soient claires, nous n'empêcherons personne d'accéder à la tribune Sud. Ceux qui veulent rester avec nous et entrer à la 5e minute seront les bienvenus, mais nous ne prendrons personne en otage.

Propos recueillis par Boris Boutet

Etiquette

3 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE Incidents avec les forces de l’ordre : le point sur les actions prévues par les supporters”

  1. Peut être que si personne n’avait attaqué les forces de l’ordre à la sortie des cars à NIMES en leur jetant tout et n’importe quoi, elles n’auraient pas riposté !! Commencez par faire le ménage dans vos troupes

    1. T’inquiètes pas les 2 préfectures vont accorder leurs violons et jouer la même partition . Circulez rien a voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité