A la uneActualitésPolitique

GRAU-DU-ROI Soutenu par Benjamin Cauchy, Daniel Fabre entend rebattre les cartes de la campagne

Benjamin Cauchy (à gauche) était présent à l'inauguration de la permanence de Daniel Fabre (Photo Boris Boutet)

Benjamin Cauchy, ancien Gilet Jaune et porte-parole national de Debout la France, a participé ce jeudi au lancement de la campagne du candidat graulen Daniel Fabre. 

"Depuis 2015, j'alerte sur les divisions qui ruinent l'opposition au maire actuel, pointe le leader de la liste "Cœur graulen". Pour le moment c'est un boulevard qui s'ouvre devant lui, mais ça ne va pas durer. " Candidat en 2014 sur la liste de Bernard Luciani, Daniel Fabre a été vice-président de la commission municipale des Finances au début du mandat de Robert Crauste, avant d'en démissionner en 2017. Sans étiquette mais soutenu par Debout la France, il lance officiellement sa campagne ce jeudi aux côtés de Benjamin Cauchy, porte-parole national du parti.

" Ma venue ici n'est pas anodine, confie ce dernier. Daniel Fabre est un vrai capitaine capable de rassembler autour de lui. Avec Debout la France, nous avons prouvé que nous étions capable de faire des alliances. Les Républicains (LR) et le Rassemblement national (RN) nous regardent avec un œil bienveillant et voient en Daniel Fabre une alternative crédible à Robert Crauste. Sans parler à la place de ces partis, d'autres instances nationales que Debout la France devraient prochainement lui apporter leur soutien." De quoi peut-être contrarier les plans de Léopold Rosso et de Charly Crespe, qui peuvent tout deux prétendre à une investiture LR, mais aussi ceux d'Emmanuel de Richoufftz, initialement soutenu par le RN.

Rassembler l'opposition autour de "Coeur graulen"

S'il est encore trop tôt pour évoquer le programme de sa liste "Cœur graulen", Daniel Fabre a dévoilé quelques-uns de ses axes de travail. "La sécurité et la protection de l'environnement feront partie de mes priorités, a-t-il pointé. Je suis un ancien chef d'entreprise, et pour moi, une ville qui passe de 8 000 à 120 000 habitants pendant l'été doit être gérée comme une entreprise. Le Grau-du-Roi a tous les atouts. Mais, depuis des années, on n'en fait rien et on accumule du retard. On parle de nous comme la station balnéaire à côté de La Grande Motte. Je veux remettre les choses dans l'ordre."

Son premier défi consistera à recomposer une opposition actuellement éclatée et ne pesant, pour l'heure, pas bien lourd face au maire sortant. "Je suis convaincu qu'on aura très vite de quoi rebattre les cartes", a simplement conclu Benjamin Cauchy.

Boris Boutet

Etiquette

1 commentaire sur “GRAU-DU-ROI Soutenu par Benjamin Cauchy, Daniel Fabre entend rebattre les cartes de la campagne”

  1. Benjamin Cauchy,qu’allait-il faire à Toulouse sur les ronds points…alors qu’ancien élu sur Laon en Mayenne…et,comment peut-on se revendiquer ancien gilet jaune à l’heure actuelle…existe-t-il un algérien(diaspora ou non)se revendiquant ex-hirak?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité