ActualitésSociété

FOURNÈS Projet Argan-Amazon : un recours gracieux déposé, bientôt au contentieux ?

Patrick Genay, membre de l'association du développement de l'emploi dans le respect de l'environnement (ADERE) et Alain Roubineau membre d'Attac Nîmes (Photo Corentin Corger)

Depuis le début, un collectif citoyen s'oppose au projet Argan-Amazon qui prévoit l'installation d'une plateforme logistique du géant américain sur la commune de Fournès...

Ce dernier vient de déposer en préfecture une vingtaine de recours gracieux contre l'autorisation environnementale délivrée pour le projet et devrait certainement saisir le tribunal administratif pour un recours au contentieux.

L'association du développement de l'emploi dans le respect de l'environnement (ADERE) constituée d'une quinzaine de membres, lutte activement contre le projet Argan-Amazon qui prévoit l'installation du géant américain sur la commune de Fournès. Pour parvenir à ses fins ce collectif de citoyens s'attaque juridiquement à l'autorisation environnementale délivrée par le préfet du Gard le 14 novembre 2019.

Les opposants ont attendu le dernier jour du délai légal de deux mois, soit le 14 janvier 2020, pour contester cette autorisation en déposant une vingtaine de recours gracieux à la préfecture. Pourquoi s'attaquer à cet accord qui semble en apparence irréfragable ? "Les conditions sont bizarres par rapport aux chiffres. Après une étude approfondie, on s'aperçoit qu'il y a tout un tas de points à vérifier au niveau notamment du calcul de débit d'eau pour lutter contre les incendies. Il y a aussi des compensations à revoir", commente Patrick Genay, de l'association ADERE.

Dépôt au contentieux le 14 mars ?

Parmi les autres points remis en cause, le groupe cite par exemple le fait qu'aucune voie cyclable ne soit prévue aux abords de la D192. Mais les opposants sont conscients que cette première action a peu de chance d'aboutir. "Ils ne sont pas obligés de nous répondre. Il y a de fortes chances qu'ils ne le fassent pas. S'ils ne décident rien dans un délai de deux mois, nous irons au contentieux devant le tribunal administratif", assure Patrick Genay, également apiculteur à Fournès. Une date butoir qui intervient le 14 mars prochain, à la veille du premier tour des élections municipales.

Le Fournésan et ses soutiens sont prêts à utiliser tous les recours pour empêcher cette installation. "On est stupéfaits de lire que ce projet représente un intérêt public majeur. Nous irons jusqu'au bout, la seule chose que nous perdrons c'est de l'argent." Son acolyte Alain Roubineau, membre d'Attac Nîmes, est motivé pour aller au-delà d'une cour d'appel ou du Conseil d'État. "Notre détermination est pleine et entière. On peut en passer par de la désobéissance civique ou même siéger sur place", déclare-t-il. Ce dernier est inquiet de la position du Gouvernement sur les autres projets d'implantation similaires prévus en France : "Il y a une véritable volonté du Gouvernement d'accueillir ces plateformes. Il est vraiment temps de questionner le modèle économique d'Amazon, qu'il faut refuser."

Une affaire pénale en cours d'instruction

Et comme pour compliquer encore ce dossier qui n'en a pas besoin, une autre affaire est en cours d'instruction mais cette fois-ci devant la juridiction pénale concernant Christelle Hinque, le maire de Fournès, et plusieurs élus qui ont fait l’objet de plaintes pour « prise illégale d’intérêt ». "Cela va faire patienter le reste de nos démarches", espère Patrick Genay. En attendant, sur place les travaux de défrichage ont débuté et l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) a commencé les fouilles préventives et doit bientôt livrer son rapport. Pour le moment, la livraison du projet suit son cours. En attendant les livraisons des colis d'Amazon ? 

Corentin Corger

À lire aussi :

FAIT DU JOUR Le projet Argan-Amazon de Fournès entaché de prises illégales d’intérêts ?

FOURNÈS Projet Argan-Amazon : la commune « entend poursuivre avec la plus grande détermination »

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité