ActualitésPolitique

BAGNOLS Un dernier conseil municipal pour la route (et les subventions)

Ce samedi matin, lors du dernier conseil municipal de la mandature à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La toute dernière réunion du conseil municipal de Bagnols de la mandature s’est tenue ce samedi matin à la Maison de l’entreprise.

Un conseil « utilitaire » pour l'essentiel, puisqu’il s’agissait de voter principalement des attributions de subventions, et des demandes de subventions avant l’élection municipale du mois prochain. Histoire d’un côté de ne pas pénaliser les associations locales, et de l’autre de ne pas retarder les dossiers à venir.

Ainsi, le conseil a voté à l’unanimité les subventions aux associations pour 2020, avec une enveloppe « en hausse de 6 000 euros », précisera le conseiller municipal Christian Suau. L’opposant et candidat Christian Roux en profitera pour évoquer « la vétusté » du stade du Bosquet, des vestiaires du stade des Escanaux et les problèmes de stockage de matériel rencontrés par l’association de gymnastique de la Rose bleue. « Je vois que la campagne a commencé, je n’étais pas habitué à vous voir poser des questions sur ce type de sujets », lui rétorquera le maire Jean-Yves Chapelet. Le maire répondra ensuite que la Rose bleue bénéficiait du nouveau praticable « qui a coûté 50 000 euros », ou encore que « quasiment un million d’euros va être engagé dans la réfection du stade des Escanaux. »

Le reste des délibérations sera voté à l’unanimité, à l’exception d’une concernant la cession de 19 logements par le bailleur Grand Delta, la mairie conservant la garantie d’emprunt de l’opération. « Ça me gêne », estimera l’opposant ex-FN Jean-Pierre Navarro avant de voter contre. Le maire lui répondra que si la bailleur vend, « le crédit continue, et si on changeait la garantie d’emprunt, ça nous coûterait de l’argent, ce serait une dépense inutile. »

Mis à part ça, ce dernier conseil sera celui de l’unanimité, notamment au moment de voter cinq délibérations supplémentaires, dont trois demandes de subventions au titre de la Dotation d’équipement des territoires ruraux pour l’amélioration de l’éclairage urbain du boulevard Lacombe (45 600 euros sur 152 000 euros de travaux), le réaménagement de la rue Paul-Langevin (400 000 euros sur 1 million d’euros de travaux) et le réaménagement de la place Bertin-Boissin (600 000 euros pour 1,5 million d’euros de travaux).

Autant de subventions demandées maintenant « car il ya une fenêtre de tir », expliquera le maire, relancé par l’opposante Claudine Prat. Charge à la ville ensuite de démarrer les travaux dans les deux ans qui suivront l’attribution de la subvention.

Serge Rouquairol a fait ses adieux au conseil municipal de Bagnols ce samedi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le conseil s’achèvera par une déclaration de l’opposant Serge Rouquairol, élu depuis 1989 dans la majorité et dans l’opposition, et qui a choisi de raccrocher. Après avoir salué son épouse et sa fille, qui se présente sur une liste aux municipales, Serge Rouquairol lira un large extrait du poème « Si » de Rudyard Kipling. Il achèvera son intervention en souhaitant « bon vent » au maire. Le maire saluera ensuite en lui « une sentinelle de la République » et « un élu toujours constructif, respectueux, poli et à l’écoute », avant de lui souhaiter à son tour « bon vent », et de clore la mandature.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

L’hommage : le maire a pris la parole en début de séance pour rendre hommage aux deux employés municipaux décédés récemment, Christian Menjaud et Larbi Belhaoues. Nous nous permettons d’adresser à notre tour nos sincères condoléances à leurs familles et à leurs proches.

Les faux-départs : les opposants Christian Roux et Jean-Pierre Navarro ont tous deux commis un faux-départ lors de ce conseil, en posant une question qui avait trait à la délibération suivante. Sans doute l’émotion de ce dernier conseil de la mandature.

Le terrain : la vente d’un terrain à la mairie derrière la gare a permis à l’opposition de demander des nouvelles du projet d’implantation du supermarché Aldi sur les terrains appartenant à la SNCF. « La semaine dernière Aldi a signé le compromis avec la SNCF pour l’ensemble de la zone », indiquera le maire. « C’est parti, entre le pôle d’échange multimodal, la zone, l’achat du terrain derrière, dans quelque temps on devrait voir du changement », ajoutera Jean-Yves Chapelet.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité