A la uneActualitésFaits Divers

SAINT-MARTIN-DE-VALGALGUES 14 chevaux maltraités retirés à leur propriétaire déjà condamné pour les mêmes faits

Les chevaux ont été retirés ce matin à leur propriétaire. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les chevaux ont été retirés ce matin à leur propriétaire. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Depuis 9h ce mardi, une opération de grande ampleur se déroule dans une propriété de Saint-Martin-de-Valgalgues. Il s’agit de retirer 14 chevaux à leur propriétaire pour les envoyer au refuge de l’association Cheval tenu par Paula Loïs.

Jean-Claude l’assure, il n’a « rien fait de mal ». Ce retraité de Saint-Martin-de-Valgalgues, qui dit élever des chevaux depuis 1965, fait mine de ne pas comprendre tout le remue-ménage autour de sa propriété. « Ils sont bien mes chevaux », assure-t-il. Et quand on lui fait remarquer qu’ils présentent des signes de malnutrition, il répond : « On ne va pas en faire des sumos » !

Les chevaux ont été retirés ce matin à leur propriétaire. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les chevaux ont été retirés ce matin à leur propriétaire. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Françoise Dalgaz : « Les poulains survivent »

Ce mardi 4 février au matin, Jean-Claude est bien le seul surpris. À ses côtés, le sous-préfet d’Alès, Jean Rampon, est venu avec les gendarmes et les membres de l’association Cheval pour faire respecter une décision du procureur de la République d’Alès. « Il y a eu des signalements pour maltraitance animale. Suite à cela, il y a eu des visites de techniciens et de vétérinaires. Il a été constaté plusieurs manquements : les chevaux ne sont pas "pucés" (un élément obligatoire de l’identification, Ndlr). Ils manquent de soins et ils sont sous-alimentés. C’est un vrai sujet de maltraitance animale et ce qui importe aujourd’hui c’est la santé des animaux », détaille Jean Rampon.

Le sous-préfet Jean Rampon avec Paula Loïs (à gauche) et Françoise Dalgaz. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le sous-préfet Jean Rampon avec Paula Loïs (à gauche) et Françoise Dalgaz. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Françoise Dalgaz, qui travaille au service vétérinaire de la DDPP du Gard (direction départementale de la Protection des populations, Ndlr), revient sur l’origine de la procédure : « Ça a démarré en septembre avec une mise en demeure. On a imposé au propriétaire de donner du foin aux chevaux et de remplir les abreuvoirs d’eau. Là, ils sont vides. Les poulains sont sous-alimentés, ils survivent ».

Déjà condamné !

Mais Jean-Claude proteste en invoquant un nouvel argument : il présente une lettre manuscrite adressée au sous-préfet, datée du 29 juin 2019, qui prouverait que ses chevaux ont été vendus contre la somme de 4 000€. En clair, il prétend qu’il ne serait plus le propriétaire des 14 chevaux.

Le sous-préfet Jean Rampon explique l'objet de sa visite à Jean-Claude, l'agriculteur de Saint-Martin-de-Valgalgues. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le sous-préfet Jean Rampon explique l'objet de sa visite à Jean-Claude, l'agriculteur de Saint-Martin-de-Valgalgues. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Le problème, c’est que le passé de l’agriculteur ne plaide pas en sa faveur. Paula Loïs, la responsable de l’association Cheval, brandit une coupure de presse du 14 octobre 2001 qui rappelle que le tribunal correctionnel d’Alès l’a condamné à 4 mois de prison avec sursis et 20 000 francs d’amende pour « sévices et acte de cruauté sur animaux ». « Il avait une interdiction de détenir des animaux à vie », complète Françoise Dalgaz. En attendant la suite de l’enquête, les 14 chevaux de Jean-Claude ont été mis à l’abri et ne manqueront désormais ni d’herbe, ni d'amour, ni d’eau fraîche.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité