Actualités

BAGNOLS/CÈZE Le télé-relevé en cours d’installation sur les compteurs d’eau

Nils Jazédé (Agglo du Gard rhodanien), Monique Graziano-Bayle (adjointe au maire de Bagnols) et Antoine Besançon (Véolia), devant un des compteurs équipés du télé-relevé à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si vous avez déjà reçu une facture d’eau à quatre chiffres à cause d’une fuite, vous savez qu’avec un seul relevé par an, une fuite, si grosse soit-elle, peut passer inaperçue. Avec le télé-relevé, c’est (bientôt) fini.

En effet, dans le cadre du nouveau contrat de délégation de service public signé par la mairie de Bagnols avec Véolia, qui est entré en fonction au premier janvier dernier, l’opérateur est en train de déployer le télé-relevé sur les quelque 9 200 compteurs d’eau de la ville. Le principe est simple : un module muni d’une batterie est installé sur les compteurs, et relève une fois par jour la consommation. « Ce service permet de mieux gérer sa consommation et de repérer une éventuelle fuite », résume Magali Gippet, directrice de la communication de Véolia sud. Et aussi d’avoir deux factures par an au lieu d’une, des factures au réel et non plus estimées.

Il faut dire que « avec un seul relevé par an, on s’aperçoit trop tard des fuites, explique le responsable du service de Véolia sur le Gard rhodanien, Antoine Besançon. Là, si l’abonné fait la démarche de se mettre des seuils d’alerte, il sera averti dans les 24 heures. » De quoi éviter de payer une grosse facture, mais aussi de gaspiller de l’eau traitée, quand bien même elle retourne dans les nappes.

« Depuis des années, nous avons un rendement du réseau qui est bon, de 82 à 85 %, le télé-relevé va pouvoir permettre d’améliorer encore ce rendement », ajoute l’adjointe au maire, Monique Graziano-Bayle. « Tout cela va dans le sens des économies d’eau », résume le responsable du secteur centre de l’Agglo du Gard rhodanien pour le service Eau potable et assainissement, Nils Jazédé. Le tout sans augmenter le prix du service pour la commune et pour l’abonné.

Mais pour que ça marche, encore faut-il que l’abonné fasse la démarche. Véolia ne peut pas la faire pour lui, règlement européen sur la protection des données oblige. En effet, les données télétransmises à Véolia sont anonymes, et il ne s’agit pas, jure l’opérateur, de surveiller le nombre de douches qu’il prend. Il ne s’agit pas non plus d’un compteur Linky bis. « Là c’est une technique radio avec une impulsion journalière, la même qu’un portail électrique », affirme Antoine Besançon. L’abonné doit donc aller sur le site internet de Véolia, eau-services.com, se munir de son numéro de contrat ou de compteur et se créer un compte. Une application mobile sera également bientôt disponible.

Reste que le télé-relevé n’est pas encore accessible aux Bagnolais. Pour l’heure, « quelques centaines de compteurs ont été équipés. Il nous faut en faire 9 000 en deux ans. Nous avons quatre personnes dessus à temps plein », avance Antoine Besançon. De ce fait, « les premiers abonnés pourront utiliser le service d’ici un an », précise-t-il. D’ici là, Véolia les préviendra par courrier et leur expliquera la marche à suivre, et l’agence de l’opérateur, qui se situe pour l’heure sur l’avenue Jean-Perrin et qui doit déménager dans quelques semaines sur la zone de Berret, est ouverte tous les matins.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité