Actualités

NÎMES La préfecture de Corse s’exprime sur l’avenir de Soufiane et de sa famille

(Photo Anthony Maurin).

Après notre article ce jeudi soir sur Soufiane et sa famille qui veulent rester en France, les services de la préfecture de Corse viennent de nous écrire.

"Monsieur Sofiane Dahir enseignait la langue et la culture arabe dans le cadre d'une convention entre la France et le Maroc. Il s'agissait d'un contrat passé par le Royaume du Maroc, d'une durée limitée. Son contrat est arrivé à son terme en juin 2019 et n'a pas été renouvelé. Cette famille devait donc rejoindre son pays à l'issue de l'année scolaire 2019.
 
Cependant, les parents ont demandé à rester sur le territoire. En juillet 2019, la préfète rejetait cette demande en application du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile. Ce refus était assorti d'une obligation de quitter le territoire français dans un délai de 30 jours.
 
Les époux n'ayant pas préparé leur départ et ne démontrant aucune volonté de rejoindre le Maroc, une procédure d'éloignement forcé a dû être prononcée et exécutée le 18 février dernier.
 
Les parents ont demandé l'asile politique après leur transfert de la Corse via le département du Gard. La mère et les enfants ont alors été pris en charge et logés dans un hôtel, le père de famille étant maintenu en centre de rétention administrative sur décision de justice, en attendant que l'Office français de protection des réfugiés et apatrides se détermine sur leur demande."

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “NÎMES La préfecture de Corse s’exprime sur l’avenir de Soufiane et de sa famille”

  1. Les choses ont le mérite de la clarté. Trop facile d’utiliser un statut (mission, touriste, étudiant…) pour ensuite le tordre et s’imposer avec le soutien d’associations complices. Cette famille doit quitter la France comme le contrat le souligne et faire une demande en bonne et due forme pour revenir.
    Il faudrait alors remplir un certain nombre de conditions pour que cette demande soit éventuellement acceptée.
    Rien de plus légal que cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité