A la uneActualités

VALLABRÈGUES Les bulletins de vote du maire sortant remis en cause par le RN

(Photo d'illustration / Objectif Gard)

Le maire sortant de Vallabrègues, Jean-Marie Gilles, s'est imposé dès le premier tour des municipales, face à Jean-Pierre Fuster (RN), remportant 62,53% des suffrages exprimés. Une victoire qui pourrait être remise en cause par le Rassemblement national qui conteste la validité des bulletins de vote du maire-candidat.  

Une large victoire puisque le candidat du Rassemblement national a tout juste dépassé les 37%, soit 272 voix contre 454 pour le maire sortant. Mais sera-t-elle validée ? Le parti d'extrême-Droite, par la voix de Julien Sanchez, président du groupe RN au conseil régional d'Occitanie, a enclenché une procédure au tribunal administratif, accusant Jean-Marie Gilles « de mépriser le code électoral ». Le maire sortant, président de bureau, a en effet omis de préciser la nationalité belge d’une de ses colistières, sur le bulletin de vote.

Une faute entendue mais...

Une faute entendue par Jean-Marie Gilles, mais « cette dame est 16e sur la liste. Elle est en inéligible. Je ne dis pas que ce n’est pas une faute, je ne sais pas. » Et de poursuivre : « Les communes de moins de 3 500 habitants ne passent pas par la commission électorale qui vérifie les bulletins de vote. Nul n’est censé ignorer la loi mais quand vous recevez une circulaire qui fait 99 pages, vous pouvez passer à côté de certaines choses. On ne pense pas forcément que quelqu’un qui est Belge, donc européen, soit obligé de déclarer son identité.  Ça paraît curieux étant donné qu'on est en Europe."

« M. Gilles a fait 0%, et M. Fuster a fait 100% »

Mais Julien Sanchez n'en démord pas : «Lorsqu’une liste oublie de préciser qu’un de ses colistiers est de nationalité européenne sur le bulletin de vote, le code électoral et son article 247-1 disposent que l’intégralité du bulletin est nul. Donc M. Gilles a fait 0%, et M. Fuster a fait 100% : ce sont les vrais résultats de Vallabrègues. M. Gilles refuse d’entendre cette loi. En cela il commet une infraction à l’article L113 du code électoral qui punit ceux qui méconnaissent volontairement la loi et les règlements et auront tenté de mettre en cause la sincérité du scrutin. » À charge désormais au tribunal administratif de trancher.

Stéphanie Marin

Etiquette

1 commentaire sur “VALLABRÈGUES Les bulletins de vote du maire sortant remis en cause par le RN”

  1. « Une faute entendue par Jean-Marie Gilles (…) »
    Inutile de tergiverser davantage. L’Article LO 247-1 du Code Électoral dit que si la faute est reconnue par le candidat, ce qui a été le cas non seulement de la bouche même de l’intéressé mais également suite à l’intervention des agents de la préfecture sur site le jour du scrutin, les bulletins du candidat en faute doivent être annulés. Voyons maintenant si la justice à deux vitesses de notre pays fera son travail…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité