Economie

GARD RHODANIEN Coronavirus : pour Grisbi, « C’est maintenant qu’on doit être solidaires »

Vincent Champetier, chef d'entreprise et président de Grisbi (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’association des entreprises des services, du bâtiment et de l’industrie du Gard rhodanien, Grisbi, lance par la voix de son président, Vincent Champetier, un appel à se serrer les coudes en cette période de confinement due à l’épidémie de coronavirus.

« Tout le monde est très inquiet » : Vincent Champetier n’y va pas par quatre chemins, au moment de prendre la température de ses 135 adhérents. Il faut dire que nombre d’entre eux sont à l’arrêt, et que « ceux qui pourraient encore travailler, notamment dans le bâtiment, n’ont plus de matières premières pour travailler, les fournisseurs n’ont plus de stocks », affirme-t-il.

Ce qui inquiète le plus, « c’est qu’on ne sait pas combien de temps ça va durer », affirme-t-il. Pendant ce temps, « les salaires courent. Il faut faire l’avance et on nous parle de report de charges quand il faudrait une annulation. Comment payer quand il n’y a pas d’activité en face ? », poursuit Vincent Champetier.

Les annonces du Gouvernement et du président de la République ne suffisent pas à rassurer les entreprises. Pire, certaines entreprises auraient du mal à rencontrer une oreille attentive chez leur banque. « J’ai reçu un mail d’une de nos adhérentes qui a fait une demande de report d’échéances, et son banquier lui a demandé d’apporter des preuves », s’étrangle Vincent Champetier.

Une charte pour s'engager à acheter local

Pour agir, Grisbi en appelle aux maires du Gard rhodanien « sur deux points : d’une part essayer de raccourcir les délais de règlement, car il y a encore des factures dans le circuit, et d’autre part leur rappeler l’attachement qu’il faut avoir au fait d’acheter local », explique-t-il. L’achat local des collectivités, pour lequel Grisbi propose une charte : « Jusqu’à maintenant c’était important, maintenant c’est capital, pose Vincent Champetier. Le moindre euro doit être dépensé dans le Gard rhodanien. »

Et le président de Grisbi l’affirme : « On se débat avec le peu de moyens qu’on a, nous ne laisserons pas tomber nos adhérents. » Ça passe notamment « par un soutien moral, qui sera peut-être le plus important dans les semaines à venir. C’est maintenant qu’on doit être solidaires. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité