A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR En images : Nîmes, la nuit sous le couvre-feu

La Place du Marché (Photo Anthony Maurin).

À Nîmes, plus le droit de sortir entre 22h et 5h. C'est le couvre-feu. Cette période n'est pas agréable mais elle est nécessaire et profitable au confinement total qui doit éradiquer le coronavirus. Pour témoigner de cet état d'urgence, nous avons choisi de réaliser un reportage photographique dans la nuit du 24 au 25 mars.

La Place du Chapitre (Photo Anthony Maurin).
La rue Général Perrier (Photo Anthony Maurin).
La Rue de l'Aspic (Photo Anthony Maurin).
La Cathédrale et la Place aux Herbes (Photo Anthony Maurin).
La Place de l'Horloge (Photo Anthony Maurin).
La rue Nationale (Photo Anthony Maurin).
L'Esplanade Charles de Gaulle avec sa fontaine Pradier et les arènes non loin (Photo Anthony Maurin).
Le Boulevard Amiral Courbet (Photo Anthony Maurin).
L'Avenue Feuchères (Photo Anthony Maurin).
Le Square de la Couronne (Photo Anthony Maurin).
La Porte Auguste (Photo Anthony Maurin).
L'Avenue Carnot (Photo Anthony Maurin).
Le Boulevard Talabot (Photo Anthony Maurin).
L'Avenue Général Leclerc (Photo Anthony Maurin).
Le Boulevard Salvador Allende (Photo Anthony Maurin).
L'autoroute... sous la route de Saint-Gilles (Photo Anthony Maurin).
Le Boulevard Salvador Allende (Photo Anthony Maurin).
Le Boulevard Salvador Allende encore et toujours vidé de toute vie (Photo Anthony Maurin).
Au Colisée en direction de Ville Active (Photo Anthony Maurin).
Pissevin et ses tours (Photo Anthony Maurin).
Pissevin (Photo Anthony Maurin).
La route de Montpellier (Photo Anthony Maurin).
L'Avenue Maréchal Juin depuis le pont de la route d'Alès (Photo Anthony Maurin).
L'Avenue Kennedy entre le CHU et le groupe scolaire Henri Wallon (Photo Anthony Maurin).
La route d'Alès (Photo Anthony Maurin).
De Valdegour l'hôpital la nuit (Photo Anthony Maurin).
Rue de l'Abattoir et Pompidou (Photo Anthony Maurin).
Le Pompidou (Photo Anthony Maurin).
Le terre-plein central de l'Avenue Jean-Jaurès (Photo Anthony Maurin).
Encore le Jean-Jaurès (Photo Anthony Maurin).
Toujours le Jean-Jaurès (Photo Anthony Maurin).
Au pied de l'Imperator, le silence demeure (Photo Anthony Maurin).
La rue Cité Foulc avec en fond, les arènes (Photo Anthony Maurin).
Retour sur l'Esplanade (Photo Anthony Maurin).
Musée de la romanité et l'amphithéâtre bimillénaire (Photo Anthony Maurin).
Nimeño II semble seul mais les arènes sont bien gardées (Photo Anthony Maurin).
Les arènes et leur statue symbolique (Photo Anthony Maurin).
Le Boulevard Victor-Hugo (Photo Anthony Maurin).
Le Boulevard Alphonse-Daudet (Photo Anthony Maurin).
La Place d'Assas (Photo Anthony Maurin).
Rue Général Perrier et Maison carrée (Photo Anthony Maurin).
Le Square Antonin (Photo Anthony Maurin).
Le Carré d'art (Photo Anthony Maurin).
Le canal de la Fontaine (Photo Anthony Maurin).
Le Boulevard Gambetta (Photo Anthony Maurin).
Toujours le Gambetta (Photo Anthony Maurin).
La rue Vincent-Faïta (Photo Anthony Maurin).
Les rues Notre-Dame et Pierre-Semard (Photo Anthony Maurin).
L'ancienne route d'Avignon (Photo Anthony Maurin).
Le Carré Saint-Dominique au Chemin Bas d'Avignon (Photo Anthony Maurin).
Le Mas de Mingue (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

2 réactions sur “FAIT DU JOUR En images : Nîmes, la nuit sous le couvre-feu”

  1.  » …profitable au confinement total qui doit éradiquer le coronavirus. »
    Le confinement est institué non pour éradiquer le coronavirus, mais pour retarder, voire aplanir, le pic de l’épidémie en France afin d’éviter une surcharge encore plus grande des services de santé. L’éradication – il vaudrait mieux parler d’immunisation – ne pourra se faire que lorsque le gouvernement aura enfin mis en place toutes les mesures nécessaire à un dépistage systématique, sinon le plus large possible, des cas d’infection à leur stade le plus précoce afin d’exercer les procédures de soin le plus tôt possible, et de permettre aux personnes atteintes de développer leur immunité. Lorsque cette étape aura été atteinte, nous pourrons espérer que le COVID-19 évoluera en infection de type saisonnière et que, d’ici la prochaine vague d’infection, un vaccin aura pu être mis au point et être diffusé aux fins d’éviter une nouvelle hécatombe.
    ———————
    Puisque vous avez l’immense privilège de vous balader dans une Nîmes déserte, vous pourriez en profiter pour réaliser des photographies artistiques des monuments et belles rues de notre villes, et pas forcément nocturnes, puis les mettre en ligne pour égayer la vie des nîmois confinés.
    Pour ma part, j’ai le besoin d’aller admirer les monuments et lieux romains au moins une fois par semaine.
    Si vous pouvez apporter de cette majesté que nous ont laissée nos ancêtres dans l’architecture et l’urbanisme, ce serait vraiment une belle contribution au soutient du moral des confinés.
    Merci, et bons reportages.

  2. OH que c’est beau ! ! !
    mais inhumain à la fois, que cela ne dure pas trop longtemps, cette beauté est trés froide
    MERCI de nous avoir montré ces belles vues nocturnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité