Actualités

NÎMES Plat à emporter : le Skab propose un « panier dégustation »

Damien Sanchez, le chef du restaurant Skab (Photo Corentin Corger)

Le restaurant étoilé Skab, à Nîmes, fermé à cause de l'épidémie de coronavirus, s'est lancé dans la vente à emporter le 16 avril dernier. Face au succès de son menu à 23€, le chef, Damien Sanchez, a décidé de proposer en plus un menu dégustation à 49€. 

Comme beaucoup de restaurant, le Skab s'est lancé dans la vente à emporter pour maintenir tant bien que mal son activité durant le confinement. Même ce restaurant gastronomique n'a donc pas échappé au drive, un choix que ne regrette pas le chef, Damien Sanchez : "C'est plus que ce que j'espérais. Les clients jouent le jeu pour nous soutenir et reviennent régulièrement. Si ça ne fait pas tourner la machine à plein régime au moins elle ne s'enraye pas." 

Une clientèle présente qui a sollicité à plusieurs reprises le gérant pour un menu plus élaboré et plus festif, notamment pour les anniversaires. Ce dernier propose donc à partir de jeudi, un "panier dégustation" au tarif de 49€ par personne disponible du jeudi au samedi, uniquement le soir. Il est possible de réserver dès maintenant et ce panier sera à retirer uniquement au restaurant.

Au menu cette semaine : sardine marinée au vinaigre balsamique blanc (entrée), asperges du Gard vertes et medley de langoustine juste poêlée (deuxième entrée), épaule d’agneau confite et effiloché de collier enrubanné de choux vert (plat), Frigoulette de chez Rio (fromage) accompagné du pain de campagne du boulanger Frédéric Alle et confit de griottes crémeux (dessert).

En parallèle, le chef continue le menu à 23€, rebaptisé "panier affaire" avec également la sardine en entrée, à choisir entre l'épaule d'agneau ou le lieu jaune pour le plat et un crémeux au zeste d'agrume en dessert. Un menu disponible midi et soir, du mardi au samedi. Possibilité de récupérer la commande au restaurant mais également chez le primeur du goût Ador et à la poissonnerie le Vivier.

Malgré cette solution provisoire, Damien Sanchez s'inquiète de la suite des événements : "je m'inquiète vraiment car on ne sait pas où on va, on ne nous dit rien. On a besoin d'être rassurés et que les nouvelles règles soient gravées dans le marbre. J'aimerais avoir plus de visibilité concernant notre profession." Un chef d'entreprise également sceptique quant à la réouverture des restaurants le 2 juin : "Je ne suis pas du tout sûr que l'on puisse rouvrir et puis surtout dans quelles conditions ?", conclut-il.

Les commandes s'effectuent par téléphone au : 04 66 21 94 30

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité