A la uneActualitésSociété

LE 7h50 de Roland Mazurie, Météo France : « En mai c’est le temps qui fait ce qui lui plaît ! »

(Photo Anthony Maurin).

Roland Mazurie est le directeur départemental de Météo France dans le Gard. Quand le temps alterne pluie et coup de chaud, en mai, peut-on vraiment faire ce qui nous plaît ?

Objectif Gard : Pourquoi fait-il froid puis très chaud en mai ?

Roland Mazurie : Le mois de mai est traditionnellement un mois de transition entre le printemps et l'été. Il n'est pas rare d'avoir des coups de chaleur après de la pluie ou un peu de fraîcheur. Nous avons un aperçu de l'installation de la masse d'air venant des tropiques ou d'Afrique du Nord. Actuellement nous avons une impression d'été après avoir eu froid il y a quelques jours.

Le dicton " en mai fais ce qu'il te plaît " fonctionne-t-il toujours ? 

La première semaine de déconfinement fut grise, fraîche et pluvieuse mais c'est normal et c'est même bien pour l'agriculture ! Quoi de plus logique que des coups de fraîcheur avec les derniers jours du printemps ? La première quinzaine de mai, surtout dans le nord de la France, est plutôt fraîche et pluvieuse mais ce sont bien souvent les dernières perturbations hivernales. Nos régions passent brutalement de l'hiver à l'été mais quand on regarde sur les cinquante dernières années, on retrouve ce phénomène. En mai, ne fais pas ce qu'il te plaît. C'est le temps qui fait ce qui lui plaît !

Ce soleil brûlant peut-il être dangereux ?

Cette période est curieuse car maintenant il fait très chaud. Les personnes qui sont restées confinées à l'intérieur et qui ne sont pas sorties ne devraient pas s'exposer directement au soleil. Il est très haut, presque aussi haut qu'en été et la peau peut subir des lésions si on ne fait pas attention à ces premiers rayons puissants.

Plus de 30°C en mai, c'est rare non ?

Aujourd'hui nous sommes à 7 ou 8°C au-dessus des normales de saison. En moyenne les maximales du mois de mai sont à 23°C mais comme tous les deux ou trois ans, ça peut être plus. Disons pour cette année que ça compense les huit ou dix derniers jours du mois qui étaient un peu plus frais.

C'est un record ?

On a parlé de record mais ce n'est pas tout à fait vrai. Certaines années en mai il a fait 35 ou 36°C ! Par contre, sur un jour, le 20 mai, en effet, c'est un nouveau record car il n'avait jamais fait aussi chaud. Dans les années 2000 à Nîmes, il a fait 36°C !

Quelle pourrait être la suite des événements ?

C'est la fin du printemps et nos modèles sont établis pour dix à douze jours. Nous continuerons d'être au-dessus des normales en montant de temps en temps au-delà des 30°C, comme si l'été s'installait mais nous n'y sommes pas encore. Nous le saurons en juin. La pluie n'est pas prévue pour l'instant ce qui peut entraîner un déficit de pluviométrie dans les prochaines semaines jusqu'à la mi-juin. On pourrait donc connaître une période sèche.

Propos recueillis par Anthony Maurin 

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité