Faits Divers

GARD Le violeur en cavale arrêté il y a un mois, demande sa libération !

(Photo d'illustration : Anthony Maurin)

Un homme condamné à 17 ans de réclusion criminelle en décembre dernier a demandé ce lundi 25 mai son placement sous contrôle judiciaire.

Cet homme qui était jugé début décembre 2019 avait profité d'une suspension d'audience pour disparaître juste avant le verdict le condamnant à 17 ans de réclusion. Au moment du verdict, cet accusé d'une vingtaine d'années et son complice avaient quitté le tribunal de Nîmes pour se mettre en cavale. Un mandat d'arrêt avait été décerné pour chacun des deux hommes. Les deux violeurs ont été arrêtés trois mois plus tard en mars 2020 et incarcérés. Ils ont fait appel de la décision de la cour d'assises du Gard.

Ce lundi matin donc, la cour d'appel de Nîmes saisie par un des deux condamnés, doit dire si elle fait droit ou pas à cette demande de libération d'un des deux détenus, Ce matin à l'audience, l'avocat général, Hervé Poinot, est totalement opposé à un contrôle judiciaire concernant cet homme qui n'a aucune garantie de représentation en justice.

"Je veux retrouver mon travail, je suis vendeur de voiture. En plus ma femme est enceinte, je veux vivre avec elle à Nîmes", affirme en visioconférence depuis la maison d'arrêt cet homme lourdement condamné pour le viol d'une jeune femme. Des faits qu'il conteste depuis le début. "Je ne sais pas pourquoi je suis parti juste avant le verdict, c'est une erreur", essaie de convaincre le mis en cause. La décision de la chambre de l'instruction de Nîmes doit intervenir dans les prochaines heures...

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “GARD Le violeur en cavale arrêté il y a un mois, demande sa libération !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité